Vidéo : La vaccination (24 juin)

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Sciences de la vie et de la Terre28:52

La vaccination (24 juin)

Les cours Lumni - Collège

Qu’est-ce que la vaccination ? Pourquoi est-il important de se faire vacciner ? Explications avec les porfesseurs de SVT Johanna et Jérémie.

Téléchargez le support de cours en PDF.

L’origine de la vaccination

La variole
- Maladie qui sévit dès l’Antiquité
- Millions de victimes dans le monde
- Variolisation : injection du contenu de pustules pratiquée un peu partout dans le monde avec des résultats plus ou moins fiables

Edward Jenner (1749 - 1823)

La vaccine des bovins et des chevaux se transmet aux humains.
- Les humains contaminés ont des pustules ressemblant à celles provoquées par la variole.
- Les personnes ayant développé la vaccine ne développent jamais la variole.

Jenner injecte à James Phipps du liquide des pustules de vaccine de Sarah Nelmes.

Après injection de liquide prélevé chez des malades de la variole, J. Phipps ne développe pas la maladie.

Jenner poursuit son travail d’injections de la vaccine, 1797 : 1475 patients sont immunisés.

En 1966, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) lance une campagne de vaccination et d’informations mondiales. On dénombre le dernier malade de la variole en Somalie. L'éradication de la maladie est déclarée en 1979.

 

1880 : Louis Pasteur (1822 - 1895) emploie le terme « vacciner » pour désigner l’injection d’une substance permettant d’empêcher le développement d’une maladie.

Expérience de Pasteur sur le choléra des poules : les poules reçoivent d’abord des bactéries atténuées puis les mêmes bactéries non atténuées. Les poules survivent.

1885 : Vaccination de Joseph Meister suite à de multiples morsures de son chien enragé

Réponse immunitaire : réaction de défense

  1. Contamination naturelle ou injection de micro-organismes atténués.
  2. Reconnaissance des micro-organismes.
  3. Libération d’anticorps spécifiques du micro-organisme.
  4. Neutralisation des micro-organismes.

→ Pas ou peu de symptômes

→ La seconde rencontre avec le micro-organisme pathogène déclenche une réponse de défense de l’organisme intense et rapide.

Réponse immunitaire secondaire

  1. Contamination : entrée du micro-organisme pathogène.
  2. Reconnaissance rapide des micro-organismes pathogènes.
  3. Production plus rapide et intense d’anticorps spécifiques du micro-organisme pathogène.
  4. Neutralisation des micro-organismes.

→ Pas ou peu de symptômes

→ Maintien d’une mémoire immunitaire

Vaccination individuelle et collective

La vaccination sauve 2 à 3 millions de vies par an.

La vaccination est un moyen PRÉVENTIF de protection contre les micro-organismes pathogènes.

La vaccination est un geste individuel permettant une vaccination collective.

De nombreuses personnes ne peuvent pas se faire vacciner, l'immunité collective permet de les protéger.

Les étapes à suivre dans la recherche d'un vaccin

Durée moyenne : 8 ans

Essais précliniques

Étude des vaccins en laboratoire puis chez l'animal

Essais cliniques

Test du vaccin chez des humains

Phase 1 (1 à 2 ans) - vérification que le vaccin n'est ni toxique ni dangereux.

Phase 2 (3 à 8 ans) - évaluation de la réponse immunitaire provoquée par le vaccin.

Phase 3 (3 à 5 ans) - observation sur un grand nombre de volontaires de l’efficacité réelle du vaccin. (nécessité d'une expérience témoin)

Mise sur le marché et surveillance

Réalisateur : Didier Fraisse

Producteur : France tv studio

Année de copyright : 2020

Publié le 24/06/20

Modifié le 01/07/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par