« Le Loup de Gubbio », de Luc-Olivier Merson

1 minute au musée
Publié le 09/08/19Modifié le 11/11/19

Sur le même sujet

La légende du loup de Gubbio

Le tableau de Luc-Olivier Merson, Le Loup de Gubbio, peint en 1877, raconte une légende. Vers l'an 1220, saint François d'Assise apprend qu'un loup rôde aux alentours de Gubbio et va même jusqu'à dévorer ses habitants. Le saint se rend sur place et demande au loup de ne plus faire de mal. Le loup accepte et reçoit, en échange, de la nourriture, même en hiver. C'est une façon de le récompenser d'avoir choisi le bien face au mal. C'est pourquoi le tableau représente le loup auréolé comme un saint, au milieu des gens de la ville de Gubbio.
 

Rafaël : Alors, voyons voir… Qu’est-ce qu’il raconte, ce tableau ?

Nabi : Une maman et sa fille qui promènent leur chien !

Mona : Le Loup de Gubbio.

Nabi : Hein ?

Rafaël (montrant la vignette sous le tableau) : C’est écrit là. De Luc-Olivier Merson. 1877.

Nabi : Le gros chien, là, c’est un loup ?

Mona : Mais mais ! Il va manger tout le monde ! Ils ne savent pas que c’est dangereux, un loup dans une ville !

Rafaël : Je serais lui, je mangerais la viande du boucher !

Mona : Ou même la petite fille !

Nabi : Impossible ! S’ il a un collier au-dessus de la tête, ton chien, c’est qu’il est dressé !

Rafaël :  C’est un gentil loup, il a une auréole, comme les saints humains…

Mona : Et pas un collier volant !

Rafaël : En fait, c’est une légende…

Nabi : Raconte !

Rafaël : Le loup dévorait les habitants de Gubbio. Alors, saint François est venu le voir et lui a dit d’être gentil avec les hommes.

Mona : Et en échange, ils le nourrissent !

Nabi : Même en hiver ! C’est trop cool pour un loup !

Rafaël : Il est récompensé pour son choix de faire le bien.

Mona : Si seulement ça pouvait être vrai pour tout !

Rafaël :  Si seulement le Petit Chaperon rouge était tombé sur le loup de Gubbio…

Réalisateur : Franck Guillou

Producteur : Les Films de l'Arlequin, France 3, Le Musée du Louvre

Année de copyright : 2007

Année de diffusion : 2007

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :