« Le Scribe accroupi », IIIe siècle avant J.-C.

1 minute au musée
Publié le 12/08/19Modifié le 11/11/19

Sur le même sujet

Qui est Le Scribe accroupi ?

Le Scribe accroupi est une statue égyptienne représentant un scribe assis en tailleur. Mais, à la différence de la plupart des statues égyptiennes, Le Scribe ne porte aucune inscription hiéroglyphique qui permettrait de l’identifier. On ne sait rien sur le personnage qu'il représente, ni son nom, ni ses titres, ni l'époque précise à laquelle il vivait. Malgré cela, sa statue frappe toujours les visiteurs qui le découvrent.

Une posture spécifique 

Le scribe est assis en tailleur : la jambe droite croisée devant la gauche. Son pagne, blanc et tendu sur les genoux, lui sert de support. De sa main gauche, il tient un papyrus partiellement déroulé. La main droite devait tenir son pinceau, aujourd'hui disparu. Ce qui frappe le plus, c'est le traitement du visage et plus particulièrement le travail soigné de l'incrustation des yeux : ils sont composés d'un bloc de magnésite blanc veiné de rouge dans lequel est enchâssé un élément de cristal de roche, dont la partie avant est soigneusement polie. 

Nabi : Oh, un bouddha égyptien !

Raphaël : Non, c’est Le Scribe, et puis d’abord, les bouddhas, c’est pas égyptien !

Nabi : Pourquoi il reste assis comme ça, avec ce drôle d’air… Il attend quoi ?

Mona : Ben, il écrit… Tu n'as pas vu le papier ?

Raphaël : Sauf que le papier, ça n'existait pas à cette époque. C’est du papyrus, et son crayon, c’est une tige de roseau.

Nabi : Et il écrivait quoi, avec son roseau ?

Raphaël : Il écrivait tout… Il écrivait pour ceux qui ne savait pas écrire.

Mona : Comme un écrivain public alors ? Il attendait que les gens viennent lui demander des trucs et il écrivait…       

Nabi : Je connais ! Il y en a même un près de chez moi, de scribe ! Il écrit tout ce que tu veux, même des lettres d’amour ! Ça devait être cool en hyéroglyphes…

Mona : Moi, c’est clair : je ne raconte pas mes histoires d’amour à un type assis par terre dans la rue. Et il écrivait quoi, à part les lettres d’amour des autres ?

Raphaël : Il recopiait les documents administratifs… Il servait de photocopieuse, quoi !

Nabi : Alors, c’est pour ça qu’il fait cette tête ! C’est pas marrant comme boulot ! En plus, tu n'as même pas droit à une chaise !

Réalisateur : Franck Guillou

Producteur : Les Films de l'Arlequin, France 3, Le Musée du Louvre

Année de copyright : 2007

Année de diffusion : 2007

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :