« Les Cribleuses de blé », de Gustave Courbet

1 minute au musée
Publié le 12/08/19Modifié le 04/12/19

Sur le même sujet

Une scène réaliste

Ce tableau démontre l’importante persistance de la culture du blé dans le Doubs du milieu du XIXe siècle et la nécessité pour le paysan de mettre à contribution toute sa famille afin d’atteindre « les limites de l’aisance ». 

A Ornans, durant l’hiver 1853-1854, Courbet immortalise une scène de la vie paysanne, dont il a choisi les modèles parmi les membres de sa famille. Au centre, sa sœur Zoé crible le blé au moyen d’un grand van ; assise en retrait, Juliette, seconde sœur du peintre, sépare manuellement les grains de la paille ; à droite enfin, un jeune garçon identifié comme son fils naturel examine le mécanisme du tarare, appareil à cribler par ventilation.

 

Nabi : Tiens, mais qu’est-ce qu’elle fabrique la dame ?

Rafaël Les Cribleuses de blé, de Gustave Courbet, 1854. C’est des cribleuses de blé !

Nabi  : Je te remercieet c’est quoi des cribleuses ?

Mona : Je pense qu’elles passent le blé dans un grand tamis et les bons grains  tombent sur le tissu par terre

Nabi : Et celle qui dort, là ?

Mona : A mon avis, elle fait la même chose mais grain par grain.

Nabi : Et elles font ça toute la journée… Les pauvres !

Mona : Mais c’était super fastidieux avant les travaux de la ferme… Maintenant il y a des tas de machines. Mon grand père a un tracteur.

Rafaël : Il a une ferme ton grand père ?

Mona : Oui et j’y vais à toutes les vacances, j’m’amuse drôlement et j’aide aussi.

Rafaël : Comme Courbet alors. Ecoute ce que la critique a dit à l’époque : « un grand format pour un sujet de si peu ».

Mona : Pourquoi de si peu ? 

Rafaël : Parce qu’en 1850,  les peintres ne peignaient jamais les gens de la campagne dans leur vie de tous les jours.

Mona : C’est vrai qu’on s’y croirait  presque !! Vous sentez l’odeur du foin ?

Nabi : C’est exprès. Le peintre voulait qu’on sente la vie des gens.

Rafaël : Alors, je suis sûr que tu sens bien la vie du p’tit garçon là ? Y’a que lui qui fait rien !

Réalisateur : Franck Guillou

Producteur : Les Films de l'Arlequin, France 3, Le Musée du Louvre

Année de copyright : 2007

Année de diffusion : 2007

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :