« Les Esclaves », de Michel-Ange

1 minute au musée
Publié le 12/08/19Modifié le 04/12/19

Sur le même sujet

Les deux Esclaves de Michel-Ange 

Les deux Esclaves de Michel-Ange, L'Esclave rebelle et L'Esclave mourant, étaient destinés au monument funéraire du pape Jules II. Bien qu'inachevées, ces deux sculptures commencées en 1513 comptent parmi les plus célèbres de l'artiste. Histoire et lecture de ces œuvres, du projet de mausolée qui devaient les accueillir jusqu'à leur arrivée au Louvre.

Quelle est la signification de ces sculptures ?

Au-delà de leur signification initiale — symbole des provinces soumises par le pape ou des arts réduits à néant après la mort de leur protecteur —, ces deux œuvres de Michel-Ange sont dorénavant le pendant l'une de l'autre et témoignent du thème de prédilection de leur auteur : le nu masculin.

Les deux Esclaves expriment dans leur opposition le tragique de la destinée humaine : le corps serein, apaisé, d'un homme abandonné au sommeil ou à la mort, beauté classique au doux modelé, fait face au corps prisonnier, tourmenté, révolté, aux formes puissantes et viriles, traitées par un modelé contrasté d'ombre et de lumière, qui traduit les tensions de l'existence humaine.

Même si leur signification reste mystérieuse, ces Esclaves appartiennent au domaine funéraire et ont pour vocation de magnifier la dernière demeure du pape, d’inspirer le recueillement et la méditation.

 

Nabi : Eh ben, qu’est-ce qui t’arrive ? Ca a pas l’air d’aller…

Mona : Chht ! Il va s’endormir, c’est tout !

Rafaël : Mais non, il est mourant !

Nabi : Et son copain, il peut pas l’aider ?

Rafaël : Ah non, lui, il est révolté ! Il est occupé, il tente de briser ses liens…

Nabi (à la statue) : Vas-y ! T’as les bras qu’il faut ! Tu peux y arriver !

Mona : Ils se ressemblent drôlement ! Ce sont des frères ?

Rafaël : Non, des esclaves ! Les esclaves de Michel-Ange…

Nabi : J’croyais que c’était tout maigre un esclave ? Ils sont super costauds ceux-là!!!

Mona : Normal, ils sont en marbre…

Nabi : Eh ! Mais c’est pas sculpté, là, ça fait abîmé…

Mona : Ouais, c’est pas fini…

Rafaël (levant les yeux de son guide) : banane ! Ces statues ont été faites pour le tombeau d’un pape, à Rome vers 1515 ! Et il devait y en avoir beaucoup plus que deux!

Nabi : Fallait prendre un esclave !!!

Mona : (ne l’écoutant pas concentrée sur les statues) En fait, on dirait qu’ils cherchent à en sortir du marbre…

Rafaël : Mais à la mort du pape, ils ont décidé de faire des économies, Michel-Ange a dû s’arrêter

Nabi : Demain, je commence la muscu et je serai balèze comme eux !

Mona lui tâtant son petit biceps : T’as du boulot ! C’est pas vraiment du marbre, tout ça…

Réalisateur : Franck Guillou

Producteur : Les Films de l'Arlequin, France 3, Le Musée du Louvre

Année de copyright : 2007

Année de diffusion : 2007

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :