Les représentations bibliques de Chagall

Marc Chagall

Publié le 21/05/19Modifié le 21/05/19

Sur le même sujet

D’une simple commande d’illustrations de l’Ancien Testament en 1930, le peintre produit une œuvre aussi monumentale que personnelle, créant tour à tour gouaches, eaux fortes, huiles sur toile et vitraux dans un mouvement ascendant vers la couleur et la lumière. Il ne peut répondre au souhait de faire illustrer l’Ancien Testament et il délaisse les représentations habituelles de la Bible au profit des patriarches, des guerriers, des prophètes et des rois : Noé, Abraham, Isaac, Jacob, Joseph ou Moïse. Il va élaborer pendant un quart de siècle un arbre généalogique à l’huile, à la gouache et à la pointe sèche dans les branches duquel tous les événements passés et présents, sacrés et païens, se fondent et se confondent en toute poésie. La lecture mot à mot n’est pas de mise pour Chagall qui défait la géométrie pour retrouver la poésie et qui ne parle jamais de la Bible dans un langage religieux.

L’univers de Marc Chagall est riche de symboles et de représentations qui mélangent humains et animaux. Le poète Apollinaire dit de ces personnages qu’ils sont surnaturels. Ces hybrides qui flottent dans l’air auront plus tard une influence sur le surréalisme. C’est la contribution de Chagall à l’art contemporain : la poésie de la représentation qui évite l’illustration factuelle d’une part et les abstractions de l’autre.

Réalisateur : Jacques Vichet

Producteur : TV Media Network

Année de production : 2014

Voir plus