Marc Chagall : Le peintre errant

Decod'art
Publié le 03/07/18Modifié le 08/07/19

Sur le même sujet

Qui est Marc Chagall ?

Marc Chagall est l'un des plus célèbres artistes installés en France au XXe siècle. Il est né à Vitebsk, en Biélorussie, le 7 juillet 1887. Son père est marchand de harengs. D'une famille modeste, il est l'aîné de neuf enfants. Marc Chagall découvre la peinture grâce à un artiste local. Cette passion ne le quittera plus. Il part pour Saint-Petersbourg, alors capitale de l'empire russe, fréquente plusieurs académies et ateliers, et rêve de se rendre à Paris.

Chagall et la France

En 1911, il peut enfin partir pour la France, grâce à une bourse, et découvre l'avant-garde parisienne : cubisme, fauvisme, couleurs saturées. Il vit à Paris mais c'est à Berlin qu'a lieu, en 1914, sa première exposition personnelle.

Contraint par la première guerre mondiale de rentrer à Vitebsk, il expose à Moscou, se marie et devient en 1916 le père d'une petite fille. En 1917, la révolution russe l'enthousiasme. S'il vit chichement à Moscou, sa production artistique est foisonnante. Il peint aussi bien des tableaux que des décors de théâtre. Son style gagne en singularité. Il mêle de la fantaisie et du fantastique aux apports des grands mouvements artistiques de l'époque : cubisme et fauvisme.
Après un passage par Berlin, Chagall se réinstalle à Paris avec sa famille, où il passe tout l'entre-deux-guerres. Il travaille maintenant avec Ambroise Vollard, un des plus grands marchands d'art.

D'origine juive, Marc Chagall illustre des scènes bibliques et participe à la création d'un musée d'art juif à Tel Aviv. Il voyage beaucoup en Europe, mais en 1935 il est classé « artiste dégénéré » par les nazis.

En 1937, il obtient la nationalité française. Il se lie avec André Breton, Jean Cocteau, Reverdy, entre autres. Malheureusement, la France est soudain occupée par les Allemands et il est obligé de fuir à New York où il retrouve d'autres réfugiés parmi lesquels les peintres Piet Mondrian, Fernand Léger ou André Masson. Sa peinture est, durant ces années, très marquée par l'angoisse et la guerre. Le Christ devient le personnage principal de ses tableaux, qui restent pourtant très tournés vers le judaïsme.


En 1944, sa femme meurt brutalement. Il continue de travailler et crée plusieurs décors de ballets. Une rétrospective lui est consacrée au Museum of Modern Art de New York. Il a un fils, David, avec Virginia McNeil mais ils se séparent rapidement. Sa renommée est internationale quand il décide en 1950 de revenir en France pour vivre à Vence. 
Il épouse Valentina Brodsy et commence alors à répondre à de grandes commandes, publiques et privées, de peintures murales, de décoration de chapelles. Il créé des tapisseries et, comme depuis ses débuts, des décors et des costumes de théâtre. 

La Vie, 1964

En 1964, il peint La Vie. Se mêlent, dans ce grand tableau à l'atmosphère onirique de trois mètres sur quatre, son grand-père rabbin, le mariage avec sa première femme, la naissance de leur fille, la représentation de son départ de Russie et de sa fuite de France au début de la guerre. Amour, spiritualité, création enfin, car Chagall s'est représenté lui-même une palette à la main, cerné par le récit tourbillonnant de sa vie toute entière.

MarcChagall meurt le 28 mars 1985 à Saint-Paul-de-Vence, dans le sud de la France, après avoir sillonné, aventureusement, le monde.

 

Pour aller plus loin :

Les mariés de la tour eiffel de Chagall

 

Réalisateur : Valentine Dubois

Nom de l'auteur : Mark Molk

Producteur : Corner Prod, France Télévisions

Année de copyright : 2017

Année de production : 2017

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :