icu.next-video

Contenu proposé par

Arte

Regarde cette vidéo et gagne facilement jusqu'à 15 Lumniz en te connectant !

Il n’y a pas de Lumniz à gagner car tu as déjà consommé cet élément. Ne t'inquiète pas, il y a plein d'autres contenus intéressants à explorer et toujours plus de Lumniz à gagner.

->   En savoir plus
Arts04:00Publié le 22/08/2023

Olympe de Gouges

Histoires d'histoire - Saison 2

Pendant la Révolution française, les femmes occupent le terrain de l’action sur tous les fronts : dans la rue, dans les tribunes et les assemblées, elles militent contre la misère, la faim et sont en faveur de l’amélioration de la condition féminine. Parallèlement, on assiste à la naissance du mouvement de défense des droits de la femme

Qui est Olympe de Gouges, figure majeure du mouvement ? 

Née en 1748 à Montauban, Marie Gouze monte à Paris en 1766 et s’engage dans une carrière littéraire sous le nom d’Olympe de Gouges. Elle mène des combats politiques en faveur des noirs et de l’égalité des sexes. Elle publie en septembre 1791, la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne

Qu’est-ce que la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne

C’est un manifeste féministe à l’attention de Marie-Antoinette, en réponse à la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Olympe de Gouges affirme que “la femme nait et demeure égale à l’homme en droits”. Forte de la position de Condorcet, qui pense que les femmes peuvent participer au droit de la cité, elle réclame le droit de participer en tant que citoyenne à la vie politique y compris au suffrage universel. Olympe de Gouges revendique de plus la liberté d’opinion, la liberté sexuelle et l’instauration du divorce.

Olympe de Gouges, politiquement proche des Girondins 

Pendant la Terreur, en 1793, Olympe de Gouges soutient les Girondins. S'opposant à Robespierre et aux Montagnards, elle est arrêtée, jugée et exécutée sur l’échafaud en quelques mois. Si la participation des femmes dans la Révolution française est tolérée, les révolutionnaires interdisent les clubs féminins et refusent aussi leur droit à la citoyenneté. Par la suite, elles n’ont plus accès aux tribunes, n’assistent plus aux assemblées politiques et les regroupements de femmes dans la rue sont interdits.

L’héritage d’Olympe de Gouges

Quelques mesures :

  • L’égalité des droits de succession entre hommes et femmes 

  • Le divorce 

  • La reconnaissance civile 

Mais en 1804, le Code civil rétablit les pleins pouvoirs du chef de famille, qui signifie un retour en arrière pour le droit des femmes. Le divorce ne sera supprimé qu’en 1816. En 2016, le buste d’Olympe de Gouges est entré à l’Assemblée nationale. Depuis, elle est considérée comme l’une des pionnières du féminisme.

► Découvre l'interprétation du serment du Jeu de paume

Réalisateur : David Renaud

Nom de l'auteur : Isabelle Courty

Producteur : RMN - Grand Palais

Année de copyright : 2023

Année de production : 2023

Publié le 22/08/23

Modifié le 28/08/23

Ce contenu est proposé par