Vidéo : Comment la Révolution française a-t-elle libéré la parole des citoyens ?

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire06:18Publié le 13/07/2021

Comment la Révolution française a-t-elle libéré la parole des citoyens ?

La Révolution française, de 1789 à 1795

Le 26 août 1789, la nouvelle Assemblée nationale adopte la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, un texte révolutionnaire qui bouleverse la société française en instaurant la liberté d'expression.

1789 : fin des trois ordres de la société française

Jusqu'en 1789, les Français sont divisés en trois catégories sociales appelées ordres :

  1. le clergé
  2. la noblesse
  3. le tiers état (80% de la population)

Les deux premiers ordres bénéficient de privilèges (par exemple, ne pas payer d'impôts) et concentrent tous les pouvoirs politiques. Avec la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen adoptée le 26 août 1789, chaque Français est désormais à égalité devant la loi. Parmi ces droits, figure notamment la liberté d’expression.

Tout citoyen peut parler, écrire et imprimer librement ses pensées.

Article 11 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen

Liberté d'expression et diffusion massive des idées de la Révolution

Alors que sous la monarchie absolue, la censure était la règle, désormais les journaux et les pétitions citoyennes se multiplient. La presse se fait le relais de la culture révolutionnaire en diffusant ses symboles : la cocarde tricolore, la figure de Marianne, le sans-culotte. Cette nouvelle presse libre contribue à répandre dans la société les idées révolutionnaires. Elle n’hésite pas non plus à remettre en cause les pouvoirs du roi comme de l’Assemblée. Parmi les plus célèbres journalistes révolutionnaires : Jean-Paul Marat, qui publie « l’Ami du Peuple », et Camille Desmoulins, directeur de plusieurs journaux. Les jardins du Palais royal deviennent le lieu où les journalistes et les citoyens viennent s’exprimer. Dans ces moments d’ébullition politique, un article de presse peut même mettre le feu aux poudres. Le 1er octobre 1789, un banquet moquant la Révolution est organisé au château de Versailles. L'évènement est rapporté dès le lendemain par le journaliste Gorsas dont le compte-rendu va scandaliser le peuple de Paris. En quelques jours, l’article contribue au déclenchement d’un nouveau soulèvement populaire. Les femmes se rendent en cortège à Versailles réclamer du pain au roi Louis XVI. Face à la colère des Parisiens, il est obligé de revenir s’installer dans la capitale.

Liberté de la presse, entre force et vulnérabilité

La liberté de la presse, c’est aussi celle des caricaturistes qui s’attaquent à tous les puissants, avec insolence et dérision. Les dessins irrévérencieux deviennent une arme politique contre le Pape, le roi et la reine. Les caricatures nourrissent la défiance de la population vis-à-vis d’une monarchie de plus en plus décrédibilisée… Après la fuite du roi à Varenne, en juin 1791, les idées politiques se radicalisent. Les leaders révolutionnaires se rassemblent par affinité dans des clubs, ancêtres de nos partis politiques, comme le club des Cordeliers et le club des Jacobins. Outrés par la trahison du roi, certains révolutionnaires osent rédiger une pétition demandant son abdication. L’une des personnalités centrales du club des Cordeliers est Georges-Jacques Danton. En 1793, la France révolutionnaire est menacée de toutes parts : aux frontières par les armées étrangères et, à l'intérieur du territoire, par les contre-révolutionnaires. Dans ce contexte tendu, l’Assemblée désigne le 6 avril 1793 un Comité de salut public, dont Robespierre est une des grandes figures. Son objectif : lutter contre les ennemis de la Révolution pour la sauver. Certains journaux, considérés trop critiques vis-à-vis du gouvernement ou trop conciliants avec les adversaires de la Révolution, sont interdits. Pour avoir contesté et critiqué le Comité de salut public, Camille Desmoulins est condamné à mort et guillotiné.

 

► Découvrez les autres épisodes de La Révolution française, de 1789 à 1795.

Réalisateur : Hugues NANCY

Nom de l'auteur : Hugues Nancy - Julian Blum

Producteur : NILAYA PRODUCTIONS

Année de copyright : 2021

Année de production : 2021

Publié le 13/07/21

Modifié le 28/09/21

Ce contenu est proposé par