« Psyché ranimée par le baiser de l'Amour », d'Antonio Canova

1 minute au musée
Publié le 12/08/19Modifié le 11/11/19

Sur le même sujet

Un thème largement développé pendant la période néoclassique

Ce jeune homme ailé qui vient de se poser sur un rocher où git sans connaissance une jeune fille, c’est le dieu Amour — ou Cupidon en latin — reconnaissable à ses ailes et à son carquois rempli de flèches. La jeune fille se nomme Psyché. Vénus, déesse de la Beauté et mère de l’Amour, exigea qu’elle rapportât des Enfers un flacon lui interdisant rigoureusement de l’ouvrir.
Mais la curieuse ne put s’en empêcher : ayant respiré les effluves infernaux, elle tomba aussitôt dans un profond sommeil proche de la mort. La voyant étendue sans vie, Amour accourut à tire-d’aile ; du bout de sa flèche il la toucha légèrement, afin de s’assurer qu’elle n’était pas morte. C’est l’instant saisi par le sculpteur : Amour enlace tendrement Psyché, la redresse, et rapproche son visage de celui de sa bien-aimée. Psyché se laisse doucement aller vers l’arrière, et d’un geste alangui saisit la nuque de son amoureux.
Canova s’inspire d’une légende rapportée par l’auteur latin Apulée, dans ses Métamorphoses, qui nous dit que les dieux tinrent conseil pour accorder au dieu Amour la main de Psyché, donnant ainsi à la jeune fille l’immortalité et le statut de déesse de l’Âme.

 

Nabi : Ouh ! L’ange embrasse sa fiancée !

Mona : C’est pas un ange, il a un sexe !

Nabi : Et alors, tu t’y connais, toi, en ange ?

Rafaël : C’est le dieu Amour ou Cupidon ou Eros ! On l’a appris en classe ! C’est de la mythologie grecque !

Mona (elle montre Psyché) : Tu as vu comme elle se pend à son cou ? !

Rafaël : C’est son amoureuse, Psyché, une mortelle. Mais Vénus, la maman d’Amour, a essayé de l’endormir pour toujours !

Nabi : Non ? !

Rafaël : Si, si , elle était méga jalouse, car son fils lui préférait Psyché.

Nabi : C’est dingue !

Rafaël : Mais Amour a embrassé Psyché et l’a réveillée !

Mona : Alors c’est comme La Belle au Bois dormant ?

Nabi : Et la méchante, alors, elle a perdu ? !

Rafaël : Eh oui, grâce à Zeus, Psyché est devenue immortelle !

Nabi : Mais, pourquoi ils sont tout nus ?

Rafaël : Parce que les Grecs aimaient montrer la beauté des corps nus ! Antonio Canova a fait comme eux !

Nabi : Ils ont l’air drôlement amoureux !

Mona : Toi aussi quand tu seras grand, tu auras une belle fiancée !

Nabi  (scandalisé) : T’es pas folle ?! J'veux pas qu'on m'voit tout nu moi.

Réalisateur : Franck Guillou

Producteur : Les Films de l'Arlequin, France 3, Le Musée du Louvre

Année de copyright : 2007

Année de diffusion : 2007

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :