Uchronie, l'Europe centrale contaminée !

icone menu
Points de repères
Publié le 06/02/17Modifié le 13/11/19

Sur le même sujet

2086, Ukraine, zone 4 des terres désolées, malgré ses protections antiradiations, Kamarov n'a que 50 secondes pour effectuer son prélèvement d'échantillons. Au-delà, la contamination sera fatale. On lui interdira de regagner les terres protégées en Afrique. 100 ans plus tôt, un accident à la centrale de Tchernobyl suivi d'une terrible explosion thermonucléaire a rasé la ville de la carte. Tout être vivant a disparu dans un rayon de 300 kilomètres. Aujourd'hui, touché par les retombées radioactives, l'Europe centrale n'est plus qu'un vaste no man’s land peuplé d'animaux irradiés. Les hommes ont dû fuir le continent, ils ne pourront pas revenir avant des siècles, mais heureusement tout ceci n'est jamais arrivé. Il y a 30 ans, un petit grain de sable va stopper net une réaction en chaîne qui aurait dévasté l'Europe.

26 avril 1986, 01 h 03 du matin, l'ingénieur Anatoli Diatlov ordonne le début d'un test dans la centrale de Tchernobyl. 25 minutes plus tard, des pompiers tentent d'éteindre un énorme incendie au cœur même du réacteur n°4 de la centrale nucléaire. 5 mai 1986, trois ingénieurs sacrifient leur vie et plongent dans une eau irradiée pour empêcher une explosion cataclysmique de la centrale. Ces trois événements intimement liés sont des moments clés d'un accident industriel parmi les plus tragiques de l'histoire : la catastrophe de Tchernobyl.

Retrouve ce contenu dans :