Chronologie de la Shoah


Publié le 22/01/2013 • Modifié le 13/01/2023

Temps de lecture : 2 min.

A la fin des années 1920, l'Europe se modernisait. La télévision était inventée, la médecine faisait de rapides progrès, le téléphone, la radio et les actualités cinématographiques informaient sur ce qui se passait dans le monde, presque en direct. Les pays européens, comme l'Allemagne et l'Autriche, connaissaient une vie culturelle très riche et très active. La musique, les arts, la littérature, l'architecture, la sociologie et la psychologie étaient en plein essor. Mais la ruine de l'Europe, causée par la Première Guerre mondiale et renforcée par la crise économique mondiale de 1929, plongea dans la pauvreté un grand nombre de personnes. En 1933, l'Allemagne, comme l'Italie en 1925, porta au pouvoir des dirigeants fascistes qui proposaient des solutions radicales.

Le parti nazi, abréviation de Parti national-socialiste, arriva au pouvoir. Les nazis gouvernèrent en prônant la haine et la xénophobie, et en favorisant un climat de peur. Leur postulat était que tous les individus n'étaient pas égaux, qu'il existait des groupes « supérieurs » et « inférieurs » .

Ils estimaient que certains individus, particulièrement les Juifs, se situaient au bas de l'échelle humaine et étaient des êtres dangereux qu'il fallait éliminer physiquement : c'est la « solution finale » , mise en place en 1942.

Ces idées ont conduit au plus grand massacre systématique qu'ait connu l'humanité. Plus de dix millions de personnes, dont près de six millions de Juifs, furent tuées, au cours de ce que l'on nomme l'Holocauste, également appelé Shoah, mot hébreu signifiant « catastrophe » .

1940

4 mai : Construction d'Auschwitz.

23 mai : 9 000 ressortissantes allemandes et autrichiennes, dont 50 % de juives, sont internées par les Français au camp de Gurs avec leurs enfants.

10 juin: Les Allemands envahissent la France.

14 juin : Les Allemands entrent dans Paris.

22 juin : Signature de l'armistice.

10 juillet : Le maréchal Pétain devient chef de l'État français.

22 juillet : Révision des naturalisations : 15 154 Français d'origine étrangère, dont 6 307 Juifs, sont déchus de leur nationalité française.

27 septembre : Ordonnance allemande pour le recensement des Juifs en zone occupée.


1941

17 janvier : Obligation de prestation de serment pour les secrétaires d'État et les hauts fonctionnaires. Elle sera généralisée à tous les fonctionnaires en octobre.

Mars : Blocage des comptes bancaires des Juifs.

23 mars : Création du commissariat aux questions juives.

14 mai, 20 août, 12 décembre : Trois grandes rafles successives débouchent sur l'arrestation et l'internement de 8 700 Juifs étrangers en zone occupée par la police française.

2 juin : Promulgation du second statut des Juifs par le gouvernement de Vichy, interdiction d'accès aux professions libérales et aux études supérieures. Recensement des Juifs en zone libre.


1942

20 janvier : Conférence de Wannsee : la « solution finale  » de la question juive est mise en œuvre...

7 février : Interdiction aux Juifs de sortir entre 20 heures et 6 heures.

27 mars : Première déportation à Auschwitz de 4 000 hommes juifs arrêtés en mai et août 1941.

29 mai - 1er juin : Obligation du port de l'étoile jaune.

1er juillet : Jean Marin évoque au micro de la BBC le massacre de 700 000 Juifs en Pologne et l'existence des chambres à gaz.

8 juillet : Restrictions de libertés pour les Juifs.

16 au 17 juillet : Rafle du Vel' d'Hiv' : plus de 13 000 Juifs sont arrêtés par 4 500 policiers français. 4 000 adultes et plus de 4 000 enfants sont internés au vélodrome d'hiver, 5 000 couples et célibataires à Drancy.

19 juillet : Les premiers déportés français sont gazés à Auschwitz.


1943

20 Janvier : Création de la milice. J'accuse publie des informations sur le fait qu'un million de Juifs auraient été exterminés par les nazis pendant l'année 1942.

2 juillet : Drancy passe sous administration allemande.

8 juillet : Paul Bouchon évoque au micro de la BBC l'extermination systématique des Juifs et la réalité de la solution finale.


1944

6 avril : Arrestation et déportation des 44 enfants d'Izieu par Klaus Barbie.

6 juin : Débarquement des Alliés en Normandie.

17 août : Départ du dernier convoi de Drancy pour Auschwitz.

25 août : Entrée de la deuxième DB à Paris.

26 août : De Gaulle descend les Champs-Elysées.

26 novembre : Himmler fait détruire les chambres à gaz des camps pour tenter de gommer leur existence.


1945

27 janvier : Libération d'Auschwitz.

11 avril : Libération de Buchenwald.

8 mai : Signature de l'armistice.

Eté : Retour de 2 500 survivants sur 76 000 Juifs déportés, parmi lesquels 11 000 enfants...


Ce contenu est proposé par