Chronologie des relations franco-allemandes


Publié le 15/10/2012 • Modifié le 02/09/2022

Temps de lecture : 1 min.

1958

  • 14 et 15 septembre : Première entrevue de Gaulle-Adenauer à Colombey-les-deux-Eglises. Le Chancelier sera le seul chef de gouvernement étranger à avoir séjourné une nuit à la Boisserie, résidence privée du Général.
  • 26 novembre : De Gaulle se rend à Bad Kreuznach pour une nouvelle rencontre avec Adenauer : il accorde son soutien face aux menaces de Krouchtchev dirigées contre Berlin.

1959

  • 25 mars : Conférence de presse du général de Gaulle dans laquelle il affirme que la réunification est le « destin normal du peuple allemand ».
  • 10 juin : Entretien de Gaulle-Willy Brandt, bourgmestre de Berlin, à l'Elysée, en pleine reprise des séances de la Conférence des Quatre à Genève portant sur le traité de paix avec l'Allemagne et le statut de Berlin.
  • 1er et 2 décembre : Visite officielle du chancelier Adenauer à Paris pour préparer la conférence au sommet entre les Quatre prévue à Paris en mai 1960.

1960

  • 29 et 30 juillet : A la suite de l'échec de la Conférence au sommet des chefs de gouvernement européens de mai 1960, de Gaulle invite Adenauer à Rambouillet : ils esquisser les grands projets de réorganisation de l'Europe et de l'Otan.

1961

  • 20 mai : Visite du général de Gaulle au chancelier Adenauer à Bonn pour préparer la conférence européenne au sommet du 18 juillet (Commission Fouchet). Déjeuner à Rhöndorf (résidence privée du chancelier).
  • 20 au 23 juin : Visite officielle du président de la RFA, Heinrich Luebke, à Paris.
  • 13 août : Construction du Mur de Berlin.

1962

  • 15 février : Entretiens de Gaulle-Adenauer à Baden-Baden sur le Marché Commun et la politique internationale.
  • 15 mai : Suite à l'échec du Plan Fouchet le 17 avril, le Général utilise l'expression « Europe des nations » au cours d'une conférence de presse.
  • 2 juin : Entretien à l'Elysée de Gaulle-Adenauer sur le plan Fouchet.
  • 2 au 8 juillet : Visite officielle du chancelier Adenauer en France : après avoir assisté à un défilé des troupes franco-allemandes à Mourmelon, les deux hommes prennent part à une messe en cathédrale de Reims le 8 juillet.
  • 4 au 9 septembre : Visite officielle du Président de Gaulle en RFA ponctuée par de nombreux entretiens avec le Chancelier et des rencontres avec la population allemande durant lesquelles il exalte la coopération franco-allemande : il s'adresse entre autres aux élèves officiers de la Bundeswehr à Hambourg ou à la jeunesse allemande à Ludwigsbourg.

1963

  • 22 janvier : De Gaulle et Adenauer signent le « Traité entre la République française et la RFA sur la coopération franco-allemande », dit « Traité de l'Elysée ». Dans une « déclaration commune » accompagnant le Traité, ils réaffirment leur conviction que « la réconciliation du peuple allemand et du peuple français, mettant fin à une rivalité séculaire, constitue un évenement historique qui transforme profondément les relations entre les deux peuples ».
  • 16 mai : Ratification du traité franco-allemand par le Bundestag avec un préambule qui en restreint la portée.
  • 13 juin : Ratification du traité par l'Assemblée Nationale.
  • 4 et 5 juillet : Première rencontre institutionnelle de Gaulle-Adenauer à Bonn : création de l'Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ).
  • 21 et 22 septembre : Entrevue à Rambouillet durant laquelle Adenauer tient personnellement à faire ses adieux au Général de Gaulle avant de quitter la Chancellerie.
  • 11 octobre : Démission de Konrad Adenauer. Ludwig Erhard lui succède le 16 octobre.

Ce contenu est proposé par