Deux milliards pour construire un réacteur

En termes de production et de coût, il est nécessaire de distinguer centrale (site) et réacteur (EDF parle de tranche ou d’unité). Le plus souvent, une centrale compte plusieurs réacteurs. EDF a été l’architecte industriel et Framatome, le constructeur, des réacteurs à eau sous pression (REP) français. La construction de chaque réacteur a coûté environ deux milliards d’euros. Chacun comprend quelque 200 dispositifs différents, supposant 5000 tâches à effectuer et 500 marchés publics à passer. Chaque tranche a mobilisé 2000 ouvriers pendant six ou sept ans. Ensuite, il faut 1000 agents pour faire fonctionner une centrale composée de quatre réacteurs.

Un réacteur fournit l’électricité d’un million d’habitants

Ce qui équivaut à l’agglomération de Lyon ou de Marseille. Pour cela, il ne consomme qu’environ 80 kilogrammes d’uranium par jour. Une tranche nucléaire, en moyenne, représente une puissance de 1000 mégawatts électriques (MWé), ou 1 gigawatt électrique (GWé) et produit de l’ordre de 7 TWh (térawattheures) par an. Pour fixer les idées : en 2010, la France a produit 553 TWh d’électricité, dont 410 d’origine nucléaire.

centrale-nucleaire

Quelle est la plus grosse centrale ?

C’est la centrale de Gravelines, dans le Nord : six tranches de 900 MWé. Toutefois, Paluel (Seine-Maritime) et Cattenom (Moselle), avec quatre tranches de 1 300 MWé, s’en approchent.

 

Les mises en services des centrales françaises

De Fessenheim-1, connectée au réseau en 1977, à Civaux-2 (1999), le parc des 58 REP français a été mis en place par des contrats programmes (CP) successifs.
  • CP0 : 6 tranches 900 MWé (1977-1979),
  • CP1 : 18 tranches 900 MWé (1980-1985),
  • CP2 : 10 tranches 900 MWé (1981-1987),
  • P4 : 8 tranches 1 300 MWé (1984-1991),
  • P’4 : 12 tranches 1 300 MWé (1985-1993),
  • N4 : 4 tranches 1 450 MWé (1996-1999).

 

 

Sept ans de construction

  • Une ou deux années de travaux préliminaires d’aménagement du site ;
  • trois années de génie civil (terrassements, bâtiments…) et, en parallèle, de construction des composants (cuve, générateurs de vapeur…) en usine ;
  • un an et demi de montage des matériels ;
  • un an d’essais.

 

 

En partenariat avec La Documentation françaisela documentation française

la documentation française est une marque de la direction de l'information légale et administrative (dila). reconnue pour son rôle majeur dans l'édition publique française, elle publie près de 400 ouvrages et périodiques pour ses partenaires (plus de 150 administrations et organismes) ou pour son propre compte (une vingtaine de publications). Par une offre éditoriale de vulgarisation de qualité, elle favorise l'accès des citoyens à la vie publique et au débat public, par tout moyen d'édition et de diffusion de ses publications, sur papier ou sous forme numérique (www.vie-publique.fr ; et les collections phares telles que Questions internationales, Cahier Français, Problèmes économiques, la Documentation photographique, Doc en Poche, Réflexe Europe...).

Publié le 03/05/13

Modifié le 12/11/19

Retrouve ce contenu dans :