Vidéo : Grammaire : le pronom

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Français29:28

Grammaire : le pronom

Les cours Lumni - Collège

Les professeures de français Emilie et Carole proposent un cours de grammaire autour du pronom.

 

Objectifs du cours :

  • Apprendre à définir le pronom, le reconnaître.
  • Se demander à quoi sert le pronom et comment il fonctionne dans la phrase.
  • Apprendre un nouveau geste du grammairien, la pronominalisation, pour délimiter les groupes de mots dans une phrase et à identifier la fonction de ces groupes de mots dans la phrase.

Un pronom, c’est quoi ?

Le pronom est un mot qui sert à reprendre l’information (une personne, un lieu, un objet, etc.). On parle alors de pronoms de reprise. Il permet d’éviter les répétitions.

 

L’information (mot ou groupe de mots) que le pronom remplace s’appelle en grammaire « l’antécédent » car il est très souvent mentionné avant d’être remplacé par le pronom.

 

Le pronom remplace des antécédents très différents : un groupe nominal, un groupe adjectival, un groupe adverbial, un groupe prépositionnel, un groupe verbal à l’infinitif, une phrase complète.

 

Il existe aussi des pronoms sans antécédents :

  • Des pronoms qui fonctionnent seuls : ils désignent directement quelque chose ou quelqu’un sans remplacer le mot ou groupe de mots.
  • Des pronoms personnels qui désignent le locuteur (je, nous, me, moi) et l’interlocuteur ou destinataire (tu, vous, te, toi).
  • Le pronom personnel indéfini « on » qui désigne un ensemble indéfini de personnes (tout le monde, quelqu’un).
  • Des pronoms indéfinis (personne, rien, quelqu’un, etc.).

Selon la classe grammaticale de son antécédent, le pronom s’accorde en genre et en nombre avec ce dernier. Lorsqu’il s’agit d’un pronom possessif ou personnel, il peut même s’accorder en personne (1er, 2e ou 3e du singulier ou du pluriel).

Exemple : Tu as besoin d’une veste ? Je te prête la mienne.

→ La « mienne » est un pronom possessif de la première personne du singulier féminin.

 

Enfin, il existe plusieurs classes de pronoms : personnel, possessif, démonstratif, relatif, interrogatif, adverbial, indéfini, numéral. Le pronom change aussi selon la place qu’il occupe dans la phrase.

La technique de la pronominalisation

L’utilisation de pronoms est un acte de « pronominalisation ». Il sert à éviter la répétition mais aussi à manipuler la langue. On parle de « manipulation syntaxique de remplacement » d’un mot ou d’un groupe de mots par un pronom.

 

La pronominalisation permet d’identifier les fonctions grammaticales suivantes :

- Sujet du verbe : le sujet peut être remplacé (pronominalisé) par il, ils, elle, elles, cela, ça, ce…

Exemple : Le chevalier courageux sauve le lion →  Il sauve le lion

 

-L’attribut du sujet : il peut être pronominalisé par le ou l’.

Exemple : Yvain est un chevalier courageux → Yvain l’est

 

-Le complément d’objet direct : il peut être pronominalisé par le (l’), les, en, cela, ça…

Exemple : Le lion protège le chevalier courageux →  Le lion le protège.

 

-Le complément d’objet indirect : il peut être pronominalisé avec lui, leur, en, y…

Exemple : Le serpent en veut au chevalier courageux →  Le serpent lui en veut.

 

 

Réalisateur : Didier Fraisse

Producteur : France tv studio

Année de copyright : 2020

Publié le 21/07/20

Modifié le 21/07/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par