icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions

Regarde cette vidéo et gagne facilement jusqu'à 15 Lumniz en te connectant !

Il n’y a pas de Lumniz à gagner car tu as déjà consommé cet élément. Ne t'inquiète pas, il y a plein d'autres contenus intéressants à explorer et toujours plus de Lumniz à gagner.

->   En savoir plus
Français01:46Publié le 19/05/2023

Le stylo à ou le stylo de ?

Zéro faute avec Roman Doduik

Selon les règles du bon usage de la langue française, seule la préposition « de » marque l’appartenance. L’emploi du « à » - comme dans l’exemple « c’est la tante à Jeannine » ! - est vivement critiqué. Roman Doduik t’explique pourquoi.

Exprimer l’appartenance avec la préposition « de »

Le « stylo à Roman », « la cousine à Michel »… est une formule considérée comme étant très familière, voire grossière. Jusqu’au XVIe siècle, tout le monde utilisait la préposition « à » pour marquer l’appartenance. Puis, les bourgeois, pour se distinguer du reste de la population, ont décidé d’utiliser la préposition « de » pour exprimer l’appartenance.

Pourtant, fondamentalement, utiliser « à » n’est pas considéré comme une faute ! La preuve : on l’utilise toujours pour exprimer l’appartenance après un verbe.

→ Exemple : Ce stylo appartient à Enzo !

→ En revanche, si on contracte la phrase, on dira : C’est le stylo d’Enzo (et non : c’est le stylo à Enzo).

 

A retenir

L’appartenance et la contenance s’expriment souvent par la préposition « de ».
Utiliser « à » n’est pas une faute de grammaire mais une faute d’usage.

On dit :

  • une crotte de nez, pas une crotte à nez
  • un bol de lait, pas un bol à lait

    ► Retrouve toutes les vidéos de Zéro faute avec Roman Doduik.

    Réalisateur : Laurent Lévêque

    Nom de l'auteur : Laurent Lévêque, Laurent Galinon

    Producteur : Studio 77, Cédric Clech

    Année de copyright : 2023

    Année de production : 2023

    Publié le 19/05/23

    Modifié le 20/07/23

    Ce contenu est proposé par