Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

L'invention de l'agriculture au Néolithique

C'est pas sorcier
Publié le 26/03/14Modifié le 12/11/19

La révolution du Néolithique (de 14 000 à 7 000 av. J.-C.) correspond à la première révolution agricole. De chasseurs-cueilleurs, les hommes deviennent agriculteurs-éleveurs et se sédentarisent dans des petites communautés pour cultiver la terre et domestiquer les animaux

Comment est née l'agriculture ? 

Une fois sédentarisé, l'homme du Néolithique invente l'agriculture. Il crée ainsi les premiers potagers. C'est une véritable révolution, car de chasseur-cueilleur, il devient paysan et produit sa propre alimentation. Dans son jardin, il fait pousser des céréales, comme l'orge, le blé ou le millet. Il fait également pousser des légumes, comme les fèves, les pois ou les lentilles. 

Plusieurs facteurs sont à l'origine de ce progrès. L'homme d'abord, qui a eu l'idée de semer pour récolter. Mais il a un peu été aidé par le climat. À cette époque, la Terre sort d'une très longue période de froid. Les glaciers, qui recouvrent une partie des continents, sont en train de fondre. Grâce à ce radoucissement, des céréales sauvages vont se développer. L'homme du Néolithique a alors l'idée de récupérer des graines pour les semer : du maïs en Amérique, du sorgho en Afrique, du blé au Proche-Orient, du riz en Asie. C'est le début de l'agriculture... mais pas pour tout le monde. Au moment où on commence à cultiver du blé au Proche-Orient, personne en Europe ne sait ce qu'est un épi.

Pourquoi l'homme du Néolithique s'est-il sédentarisé ?

La culture du blé vient d'une région du Proche-Orient qu'on appelle le croissant fertile, où le Néolithique a démarré. Il s'est ensuite diffusé en suivant deux routes : l'une longe les côtes méditérranéennes, l'autre suit les côtes du Danube. Le long de ces deux routes, l'homme a appris à cultiver. Il a également abandonné ses campements de nomade pour s'installer et construire des villages. Bref, il devient un homme du Néolithique.

Depuis ce temps-là, on cultive toujours du blé en Europe pour faire notre pain, du riz en Asie, du maïs au Mexique. Par contre, les céréales ont un peu changé. L'homme, devenu agriculteur, s'est mis à sélectionner les meilleurs épis et n'a replanté que les meilleures graines. Sans le savoir, il a expérimenté les premières manipulations génétiques. L'homme du Néolithique se rend compte qu'il peut agir sur la nature. 

Pour faire des champs, l'homme du Néolithique brûle des forêts. Il doit cultiver toujours plus car, à cette époque, la population évolue sans cesse. Ansi, il commence à transformer le paysage. 

Découvrez la vie quotidienne pendant la Préhistoire avec les héros de Notre histoire.

Réalisateur : Catherine Breton

Producteur : Riff International Production / France 3

Année de production : 2000

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :