Vidéo : CRISPR-CAS9, la révolution des ciseaux génétiques

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Actualité04:10Publié le 16/12/2020

CRISPR-CAS9, la révolution des ciseaux génétiques

Le studio virtuel de Nicolas Chateauneuf

Des chercheurs ont mis au point un nouvel outil révolutionnaire, le CRISPR-CAS9. Derrière ce nom compliqué se cachent des ciseaux génétiques qui permettent de modifier l’ADN. Mais à quoi peut bien servir cette prouesse ? Cette découverte suppose-t-elle des risques ? Nicolas Chateauneuf vous explique tout sur ces ciseaux grâce à son studio virtuel.

Comment fonctionne le CRISPR-CAS9 ?

Le corps humain est constitué de milliards de cellules contenant toutes un noyau unique. A l’intérieur de celui-ci se trouve l’ADN, une molécule en forme d’échelle avec des barreaux. Ces derniers contiennent des gênes qui déterminent notamment notre taille, la couleur de nos cheveux, nos mensurations, etc… CRISPR-CAS9, c’est en quelque sorte des ciseaux génétiques servant à couper cet ADN. Ainsi, après avoir identifié la partie défaillante de l’ADN chez une personne atteinte d’une maladie grave, les médecins la coupent et l’ADN peut alors se régénérer tout seul, exempt de toute maladie. Mais les médecins peuvent eux-mêmes remplacer l’ADN coupé, par un gêne plus résistant.

Qu’est-ce que cela va changer ?

En modifiant cette molécule qui est en fait une carte d’identité génétique, les chercheurs peuvent considérablement changer le corps des êtres vivants. On peut par exemple rendre un animal plus musclé, créer des vaches sans corne pour éviter qu’elles ne se blessent, ou encore guérir certains animaux, etc… On peut aussi imaginer pouvoir éliminer des virus portés par des animaux qui les transmettent à l’homme, comme le moustique pouvant être porteur du paludisme. En somme, le CRISPR-CAS9 est un espoir pour la lutte contre certaines maladies.

La porte ouverte aux projets les plus fous

Modifier l'ADN sous-entend toujours des risques, et cette prouesse suscite chez des chercheurs des envies surprenantes. On peut par exemple s’attendre à voir réapparaître un jour le mammouth. Le risque est que l’homme devienne un apprenti-sorcier tenté par l’eugénisme afin de créer l’être parfait. Avec CRISPR-CAS9, le danger est effectivement de vouloir rendre l’homme plus fort, plus résistant, plus grand, et donc dopé génétiquement. Mais cela se ferait au détriment de gens qui n’auraient pas toujours les moyens de se payer un tel luxe. Afin d’encadrer l’usage des ciseaux génétiques, les deux chercheuses à l’origine de cette découverte demandent un moratoire. L’important à leurs yeux est que cette technique révolutionnaire ne tombe pas entre de mauvais mains malintentionnées.

Réalisateur : Nicolas CHATEAUNEUF

Nom de l'auteur : N. Chateauneuf, F. Parisis, V. Blanco

Diffuseur : France 2

Année de copyright : 2020

Publié le 16/12/20

Modifié le 15/09/21

Ce contenu est proposé par