Les éoliennes sont responsables de la surmortalité des oiseaux

Data science vs Fake
Publié le 25/10/18Modifié le 04/12/19

Sur le même sujet

Les éoliennes sont-elles responsables de la surmortalité des oiseaux ?

On entend parfois dire que les éoliennes sont responsables de la surmortalité des oiseaux. Qu’en est-il réellement ? Allons voir les chiffres !

En France, une étude de grande ampleur a été menée sur 1 065 éoliennes, résultat de 37 839 inspections. Sur une année, 1 102 cadavres d’oiseaux ont été retrouvés, soit une découverte toutes les 45 inspections, et une évaluation de la mortalité réelle à 7 morts d’oiseaux par éolienne et par an. 75% des cadavres retrouvés sous les éoliennes appartiennent à des espèces protégées. Et ils sont 2 fois et demi plus nombreux à proximité des zones de protection spéciales.

Pourtant la Ligue pour la Protection des Oiseaux ne conclut pas à une grave surmortalité due aux éoliennes. Car cette donnée est à mettre en relation avec d’autres études menées ailleurs, comme aux Pays-Bas, où l’on a constaté entre 163 et 217 morts d’oiseaux par kilomètre de ligne à haute tension, ou encore comme aux États-Unis, où l’on a calculé que les collisions avec les immeubles et gratte-ciels font entre 11 et 32 victimes chaque seconde. Il est donc possible d’affirmer que les éoliennes ne sont pas responsables de la surmortalité des oiseaux. 

Réalisateur : Pascal Goblot

Producteur : Escalenta, Universcience, Arte G.E.I.E, France Télévisions, IRD, INSERM

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :