« Les Quatre Saisons », de Giuseppe Arcimboldo

icone menu
1 minute au musée
Publié le 08/08/19Modifié le 06/11/19

Sur le même sujet

Qu'est-ce qu'un trompe-l'œil ?

Le trompe-l'œil est une technique artistique qui donne l'illusion au spectateur de percevoir quelque chose qui n'est pas réel. Le tableau Les Quatre Saisons de Giuseppe Arcimboldo en est un parfait exemple : de loin, on croit percevoir des personnes mais, de près, on s'aperçoit qu'il s'agit d'un assemblage de fruits, de fleurs, de légumes... 

Mona (lisant) : Nous voici devant Les Quatre Saisons.

Rafaël : Quatre saisons ? Mais ce sont des gens !

Mona : Ah, mais… Vous avez vu ?

Rafaël : C’est ce qui s’appelle « un trompe-l’œil ».

Nabi : Oh oui. De loin, c’est des portraits et, de près, c’est des fruits et plein de trucs de la nature…

Rafaël : Cette belle jeune fille faite en fleurs représente le printemps ! 

Nabi : Et lui, le multicolore, c’est l’été ! Une joue en pêche, des lèvres en cerises... Huuum ! Je le mangerais bien moi, l’été! 

Mona : Alors, celui-là, c’est forcément l’automne… Ça va du plus jeune au plus vieux pour mieux représenter le cycle des saisons !

Nabi : Oui, l’hiver est un vieux monsieur, en bois tout sec, tout triste…

Rafaël : Le peintre a écrit son nom directement sur la toile, Arcimboldo, peintre italien très connu pour, justement, les trompe-l’œil. 

Mona : Et il a aussi réalisé des tableaux réversibles, qui peuvent se lire dans les deux sens.

Nabi: C’est renversant comme information ! 

Rafaël : Et il y a même la date : 1573.

Nabi : Alors, il est mort, le peintre ?  Dommage… Je voulais lui demander de faire mon portrait avec des joues en gâteaux, des cheveux en réglisse, et des dents en…

Mona (lui coupant la parole) : Chocolat, toutes noires, toutes cariées ! Pour plus de réalisme…

Retrouve ce contenu dans :