« Vénus et les Grâces », de Botticelli

1 minute au musée
Publié le 13/08/19Modifié le 04/12/19

Sur le même sujet

Que représente la fresque Vénus et les Trois Grâces de Botticelli ?

La fresque Vénus et les Trois Grâces offrant des présents à une jeune fille provient de la villa Lemmi, proche de Florence. Réalisée par Botticelli pour célébrer les noces d'un membre d'une famille influente, elle montre Vénus, escortée des Trois Grâces, offrant des fleurs à une jeune fiancée. Un petit Cupidon ailé semble relier les quatre figures mythologiques de gauche au personnage de droite, qui aurait vraiment existé sous le nom de Giovanna Albizzi.  

 

Nabi : Dites donc… Elle est drôlement abîmée, cette peinture. C’est tout craquelé de partout. Et il y a des bouts tout effacés. 

Mona : T’as raison. Eh, c’est pas sur une toile, c’est sur de la pierre ! 

Rafaël : C’est une fresque. Botticelli peignait aussi sur les murs des maisons. C’est tout abîmé parce que c’est drôlement vieux : du XVe siècle !   

Mona : Et ils ont tout démonté et apporté le mur au Louvre ?

Rafaël : Faut croire. À la Renaissance, en Italie, les riches et les nobles aimaient demander à des peintres de décorer leurs  maisons.

Nabi : Et ils peignaient des histoires de l’Antiquité. C’est comme un tag, alors…

Rafaël : Un super tag ! Rien que des belles femmes : Vénus, les trois Grâces et la jeune fille, elle est pas mal non plus !

Mona : Oui, mais elle a l’air drôlement sérieuse, la jeune fille. Elle a une robe toute triste et elle a caché ses cheveux.   

Nabi : Et c’est quoi ce qu’elles lui offrent ?

Rafaël : Attends… Des fleurs. 

Nabi : C’est tout ! Elles sont pas généreuses ! Moi, j’aurais demandé la beauté, et puis l’amour !

Mona : Et pourquoi Vénus a dit à son fils de venir ?

Nabi : Le petit ange, là, c’est son fils ?

Rafaël : C’est Cupidon, le dieu de l’amour. Tu sais, il te transperce de sa flèche et, hop, t’es amoureux.

Nabi : Alors, ça, c’est sûr ! Il serait top célèbre, le Botticelli, chez les tagueurs !  

Réalisateur : Franck Guillou

Producteur : Les Films de l'Arlequin, France 3, Le Musée du Louvre

Année de copyright : 2007

Année de diffusion : 2007

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :