Vidéo : Proust et l'amour

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Français05:39Publié le 24/09/2021

Proust et l'amour

Céleste et monsieur Proust

Jeanne Weil, la mère de Marcel Proust, meurt en 1905. Terrassé par le chagrin, l'écrivain de 34 ans s'attelle à l'écriture de son œuvre naissante « À la recherche du temps perdu ». Il y libère sa plume et ose aborder l'homosexualité. Un thème qui lui est cher mais dont il n’a jamais assumé publiquement la dimension biographique.

Proust : un rapport tourmenté à son homosexualité

La grande histoire d'amour de Marcel Proust (1871-1922) est sans doute celle qu'il vécut avec Reynaldo Hahn qui fut son amant pendant deux ans. Ce compositeur et chanteur originaire du Venezuela est le jumeau artistique de Marcel Proust. Leur relation est tout autant amoureuse qu'intellectuelle. Les deux hommes se rencontrent dans le salon de la mondaine Madeleine Lemaire qui protège leurs amours secrètes. Depuis la disparition de sa mère, Jeanne Weil, Proust ose parler des thèmes intimes qui lui sont chers sans craindre le regard maternel. Affranchi, l'auteur peut enfin se livrer, et tout dire, même l'indicible. Dans son livre Sodome et Gomorrhe, il consacre un chapitre à l'homosexualité qu'il nomme « l'inversion sexuelle ». Il y évoque l'existence d'un monde parallèle peuplé, écrit-il « d' une race sur qui pèse une malédiction, et qui doit vivre dans le mensonge et les parjures, puisqu'elle sait tenu pour punissable, honteux et inavouable, son désir ».

Céleste, fidèle à la mémoire de Proust

A son service durant les huit dernières années de sa vie, la jeune gouvernante Céleste Albaret reçoit les confidences de l'auteur. Il lui avoue que « la seule personne avec laquelle il s'est marié, c'est son œuvre » ! Jusqu'à sa mort, en 1984, Céleste ne reconnaît pas l'homosexualité de Proust. Dans son témoignage livré en 1973, la gouvernante alors âgée de 82 ans, évoque l'amitié qui unissait Proust à Reynaldo Hahn, et non l'amour. Selon elle, si Proust avait été homesexuel, « elle s'en serait rendue compte ». La gouvernante réfute les propos qui laissent entendre qu'elle cachait la fréquente visite de jeunes hommes à l'écrivain. « Ce n'est pas vrai », assure-t-elle.

Les personnages de Proust inspirés du réel

Curieux des individus de toutes classes sociales, Marcel Proust convoque souvent chez lui Albert Le Cuziat. Ancien valet de chambre chez les nobles, devenu patron d'un hôtel de passe, le Marigny, ce dernier propose des jeunes hommes à des bourgeois, des aristocrates et des hommes politiques. Spécialiste des vices de chacun, Le Cuziat raconte à Proust des détails croustillants sur les préférences sexuelles de ses clients. Sous la plume de l'écrivain, Albert Le Cuziat devient Jupien, un des personnages troubles de « la Recherche ». Une fois encore, c'est dans le monde réel que Proust trouve l'inspiration pour donner vie à ses personnages de roman. A l'image de Sidonie Verdurin inventée à partir du modèle de la mondaine Madeleine Lemaire.

 

► Découvrez les autres extraits du documentaire Céleste et monsieur Proust.

Réalisateur : Elizabeth Kapnist

Producteur : Magneto Presse

Année de copyright : 2021

Publié le 24/09/21

Modifié le 24/09/21

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau
Reprise de lecture Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !