Suis-je coupable de ne pas avoir dit non plus fort ?

Sexe sans consentement
Publié le 06/03/18Modifié le 06/03/18

Sur le même sujet

Natacha, 23 ans : « Et en fait, je l’ai revu plusieurs fois. C’était un peu dur pour moi de le revoir, déjà parce que je ne savais pas vraiment ce qui s’était passé. Je n’arrivais pas à mettre un mot dessus. Pour moi, c’est moi qui avais un peu déconné parce que j’étais saoule, parce que je n’avais pas dit non très fermement et je ne l’avais pas poussé, je ne lui avais pas dit non je n’ai pas envie, dit comme ça.

Il y avait le fait qu’il me plaisait. Du coup c’était super dur à gérer et ça l’est toujours, franchement de me dire est-ce que c’est vraiment mal ce qui s’est passé même s’il me plaisait, parce que de se dire finalement s’il me  plait est-ce qu’on peut vraiment dire qu’il m’a forcé.

Je sais avec ma raison que oui on peut le dire, mais disons, inconsciemment c’est difficile encore à gérer. »

27% des français(es) estiment que lorsqu'une femme ne réagit pas, on ne peut pas parler de violences sexuelles.

Réalisateur : Delphine Dilly

Nom de l'auteur : Blandine Grosjean; Delphine Dhilly

Producteur : Elephant Doc, France Télévisions

Année de copyright : 2017

Année de production : 2017

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :