Uchronie, le rock une musique de niches !

icone menu
Points de repères
Publié le 25/01/17Modifié le 13/11/19

Sur le même sujet

1995. Los Angeles. Dehors, la foule hurle son impatience. Dans les coulisses, les musiciens du groupe Black Power Metal se dirigent vers la scène. Dans quelques secondes, ce sera l’ouverture du plus grand festival rock de tous les temps. Censuré. Interdit de scène et d’antenne, le rock s’est développé dans les ghettos de New York et de Los Angeles pendant les années 1970. Longtemps limité à des concerts clandestins dans des caves, il est aujourd’hui le seul moyen d’expression d’une population noire qui se sent exclue du rêve américain.

Aujourd’hui, bravant les autorités, il sort de l’ombre. Les groupes de hard rock et de punk noir vont se succéder pendant des jours devant plus d’un million de spectateurs.

Mais tout ceci n’est jamais arrivé…

Au début des années 1950, le 5 juillet 1954 exactement, à Nashville, Elvis Presley se rend dans un studio pour enregistrer son 1er disque. Le rock va devenir planétaire... Dix ans plus tard, des centaines de fans hystériques s'impatientent : ils assistent au tout premier concert des Beatles.
Le 19 novembre 1976, les Sex Pistols sortent une chanson, Anarchy in the UK, un véritable manifeste anarchiste.
Ces trois événements très différents mais intimement liés sont des éléments fondateurs de l'histoire du rock.

 

Retrouve ce contenu dans :