Vidéo : Les femmes oubliées de l'informatique

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Orientation02:43Publié le 06/10/2021

Les femmes oubliées de l'informatique

La science a mauvais genre

Contrairement aux idées reçues, les ordinateurs n'ont pas toujours été une affaire d'hommes. L'histoire de l'informatique montre que des mathématiciennes ont même joué un véritable rôle dans le développement du numérique. Explications.

Les génies féminins de l'informatique

Ancienne informaticienne, Isabelle Collet est la référence incontestée de la question du genre dans les sciences. Dans son livre, Les oubliées du Numérique, elle entend réhabiliter les génies au féminin de l'informatique. Tout au long de l'histoire, les travaux et les découvertes des femmes ont été minimisés, voire attribués à des hommes. En sociologie, ce déni du rôle des femmes scientifiques porte un nom : l'effet Matilda. Parmi les femmes de sciences oubliées, on trouve :

  • Ada Lovelace. Au milieu du XIXe siècle, elle est la première personne à avoir écrit un programme informatique.
  • L'ENIAC, une machine qui fait des calculs balistiques pendant la Seconde Guerre mondiale, a été programmée par six femmes. A l'époque, la programmation était plutôt une affaire de femmes. Raison pour laquelle on parlait de software (doux) en comparaison du hardware (dur).
  • Grace Hopper. Elle invente la compilation informatique et est sacrée homme de l'année du « Monde informatique » en 1968.
  • Margaret Hamilton permet de poser le programme Apollo sur la Lune en 1969.

La programmation informatique, un métier féminin avant d'être masculin

Dans l'histoire de l'informatique, les femmes n'ont pas toujours été ignorées. Elles ont même connu leur heure de gloire. Les débuts de l'informatique nécessitaient du personnel. « On recrutait des femmes car la discipline était considérée comme plutôt féminine, explique Isabelle Collet. Il fallait utiliser un clavier comme chez les dactylos, savoir programmer comme on programme un dîner (!), employer un langage (l'informatique). Les femmes étaient réputées douées pour les langues ». En France, dans les années 80, l'informatique est le 2e métier choisi par les femmes ingénieures. Et puis, on est entré de plain-pied dans l'ère du numérique. L'informatique est devenue une expertise masculine. 

A chaque fois qu'un champ de savoir prend de la valeur dans le monde social, il se masculinise.

Dr Isabelle Collet, auteure de « Les oubliées du Numérique »

« La programmation informatique a pris énormément de valeur. Les hommes sont venus occuper ces nouveaux postes, ont fait carrière. Soudain, on s'est mis à trouver que l'informatique était un métier d'homme qui exigeait d'être logique, d'aimer la technique et les maths », conclut Isabelle Collet.

 

► Découvrez les autres extraits du documentaire La science a mauvais genre.

Réalisateur : Laure Delalex

Nom de l'auteur : Thomas Levy, Laure Delalex

Producteur : J2F Production, APC Productions

Année de copyright : 2021

Publié le 06/10/21

Modifié le 06/10/21

Ce contenu est proposé par