Vidéo : Quelles mutations du travail et de l’emploi ?

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions

Quelles mutations du travail et de l’emploi ?

Les cours Lumni - Lycée

Décryptage et analyse de ce qui relève de l’emploi, de ses évolutions, et de leur impact sur le travail comme facteur d’intégration sociale avec les profs Emmanuel et Nina.

Téléchargez le support du cours en PDF.

Travail, emploi, activité, chômage, de quoi parle-t-on ?

► L’emploi désigne une activité professionnelle rémunérée.

La notion de travail est plus large car elle prend en compte le travail bénévole et domestique.

On distingue deux statuts d’emploi :

  • Le salariat : les individus qui travaillent pour le compte d’un employeur contre une rémunération (88,3 % de l’emploi total).
  • Le travail indépendant, ou non salarié : les individus qui tirent leur rémunération de la vente de leur production (11,7 % de l’emploi total)

► La population active est l’ensemble des individus qui sont en âge d’occuper un emploi, qui exercent ou cherchent à exercer une activité professionnelle.

► Les chômeurs sont les individus qui n’ont pas d’emploi, sont disponibles pour travailler et recherchent un emploi.

 

→ Consultez aussi le cours Lumni d'économie pour savoir comment calculer les taux d'activité, taux d'emploi et taux de chômage.

Comment évaluer la qualité d'un emploi ?

Eurostat (l'autorité statistique communautaire désignée par la Commission européenne pour développer, produire et diffuser des statistiques) a développé une méthodologie pour évaluer la qualité de l’emploi sur ces multiples aspects. Elle a identifié 7 critères :

  • revenus
  • équilibre entre vie professionnele et vie privée
  • sécurité de l'emploi
  • dialogue social
  • qualifications et formation continue
  • motivation au travail
  • sécurité au travail

CDD, temps partiel, numérique et ubérisation : les mutations de l'emploi des ces 40 dernières années

Les évolutions des formes d’emploi rendent plus incertaines les frontières entre emploi, chômage et inactivité.

► Ainsi en France, selon une enquête Insee Emploi 2019, si le CDI reste la norme d’emploi, on constate que la part des emplois en CDD ou intérim dans l’emploi total a été multiplié par 3 entre 1982 et 2019. Quant à la part des emplois à temps partiel dans l’emploi total, elle a été multiplié par 2.

Résultats :

  • On peut donc parler d’une augmentation de la précarité de l’emploi.
  • L’augmentation du temps partiel a fait augmenter le phénomène des travailleurs pauvres. Attention il faut distinguer le temps partiel « subi » qui consiste à qualifier de temps partiel celui que le salarié déclare exercer faute d'avoir trouvé un emploi à temps plein. Le temps partiel exercé pour les autres raisons est alors qualifié de temps partiel « choisi ».

► En ce qui concerne la frontière entre chômage et inactivité, l'Insee a défini un « halo du chômage » : ce sont des personnes sans emploi qui souhaiteraient travailler, mais qui ne sont pas classées comme chômeurs.

► Autre mutation de l'emploi qui vient brouiller les frontières du travail : l'expansion du secteur numérique depuis le début des années 2000. Comment ?

  • le développement du télétravail
  • la transformation des relations d'emploi avec l'uberisation. C'est l’arrivée d’un nouvel acteur sur le marché qui met en relation des travailleurs indépendants avec des clients via une plateforme. Les avantages ? L’entreprise réduit ses coûts et gagne en flexibilité. Les inconvénients ? La création d’emplois plus précaires aux revenus inférieurs.
  • le risque de polarisation des emplois et de pénalisation des travailleurs peu qualifiés

Polarisation des emplois = augmentation de la part des emplois qualifiés et de qualité + augmentation de la part des emplois précaires souvent moins qualifiés

La travail, un facteur d'intégration sociale fragilisé

En sociologie, le travail combinant utilité sociale, liens sociaux, statut protecteur grâce aux droits sociaux, ou encore épanouissement personnel est considéré comme une source d’intégration sociale. Or, aujourd'hui, le travail se voit affaibli par certaines évolutions de l’emploi : précarisation, taux persistant de chômage élevé, polarisation de la qualité des emplois.

Réalisateur : Didier Fraisse

Producteur : France tv studio

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 04/12/20

Modifié le 29/01/21

Ce contenu est proposé par