Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Sciences de la vie et de la Terre29:30

Reproduire et protéger son rosier (20 mai)

La Maison Lumni, les cours - Collège

Dans ce cours, Fanny et Christophe, profs de SVT, se demandent comment produire de nouveaux rosiers à l’identique. Il existent plusieurs variétés de rosiers.

Deux rosiers sont en effet porteurs de caractères différents :

  • couleurs de la fleur
  • nombre de pétales
  • taille de la plante
  • port des tiges

Ces caractères sont héréditaires, c’est-à-dire transmis de génération en génération.

Téléchargez le support de cours en PDF.

La reproduction sexuée du rosier

Si l'on observe au miscroscope les cellules d'un rosier, on découvre une structure microscopique, les chromosomes, constitués d'ADN. Cette structure est contenue dans le noyau porteuse de l’information à l’origine des caractères héréditaires.
Le rosier contient 7 paires de chromosomes par cellule non reproductrice. Chaque cellule reproductrice contient un chromosome de chaque paire.

L'organe reproducteur mâle (étamine) produit une cellule reproductrice mâle avec un chromosome de chaque paire.

L'organe reproducteur femelle (pistil) produit une cellule reproductrice femelle avec un chromosome de chaque paire. 

Lors que les 2 organes reproducteurs se rencontre, on appelle cela la fécondation. le résultat est une cellule-œuf originale avec des paires de chromosomes, qui se développe en embryon et enfin en nouvelle plante.

La reproduction sexuée apporte de la diversité entre les individus.

Comment avoir un rosier identique avec certitude ?

  • Le bouturage : cette technique permet d'avoir de nouveaux plants grâce à une section de la plante de départ en petits fragments. Les plantes issues du bouturage sont toutes identiques à la plante de départ, ce qui permet la production de rosiers tous identiques.
  • La reproduction asexuée : elle assure le maintien de l’information héréditaire à l’identique et permet de produire un grand nombre d’individus (clones).

Comment se développent les populations de pucerons sur mon rosier ?

Les pucerons gênent le développement des rosiers, car il se nourrisent de la sève. Mais comment se reproduisent les pucerons ? La reproduction sexuée des pucerons s’effectue en automne. L’éclosion a lieu au début du printemps. La reproduction sexuée apporte de la diversité.

Au cours de l'été, il y a une multiplication en grand nombre de pucerons femelles produits par des femelles seules. Il s’agit d’un clonage permettant d’obtenir des individus tous identiques.

Les pucerons se développent rapidement en très grand nombre par la reproduction sexuée et la reproduction asexuée de certaines femelles.

Les fourmis favorisent le développement des pucerons, car elles les protègent des coccinelles qui les mangent. En échange, les fourmis se nourrissent du miellat, un liquide sucré rejeté par les pucerons. Il provient de la digestion des substances prélevées dans la sève. Il existe donc une relation de mutualisme entre la fourmi et le puceron. La fourmi protège le puceron et le puceron nourrit la fourmi.

Réalisateur : Didier Fraisse

Producteur : France tv studio

Année de copyright : 2020

Publié le 20/05/20

Modifié le 20/05/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par