Un verre de vin à chaque repas est bon pour la santé

icone menu
Data science vs Fake
Publié le 02/10/19Modifié le 14/11/19

Sur le même sujet

On entend parfois dire qu’un verre de vin, à chaque repas, est bon pour la santé. Qu’en est-il réellement ? Allons voir les chiffres !

Quelles sont les pathologies liées à l'alcool ?   

L’Organisation mondiale de la santé estime que, en 2016, 3 millions de décès étaient imputables à l’alcool : 2,3 millions pour les hommes, 700 000 pour les femmes, par le biais de 23 pathologies allant de la cirrhose du foie à plusieurs cancers, en passant par des maladies cardiovasculaires ou encore les accidents de la route. Cela représente 5,3 % des décès mondiaux, inéquitablement répartis selon les pays. Le taux de mortalité dû à l’alcool n’est pas le même en Arabie saoudite en Russie ou en Europe. 

Selon l’OMS, parmi les consommateurs français de plus de 15 ans, les hommes boivent en moyenne 5,1 verres par jour et les femmes, 1,8 verre. Ces chiffres sont presque identiques chez les consommateurs allemands avec 5,2 verres pour les hommes et 1,8 verre pour les femmes. Un verre signifie 10 g d’alcool pur, soit  1 verre de vin à 12°, 1 demi de bière à 5° ou 3 cl de vodka à 40°. 

La consommation d'alcool accroît-elle le risque de maladies ? 

Des analyses portant sur 195 pays ont récemment estimé le risque de développer l’une des 23 pathologies liées à l’alcool en fonction du nombre de verres consommés par jour. Avec un verre standard par jour, le risque augmente de 0,5 %, monte jusqu’à 37 % avec 5 verres quotidiens et double à partir de 9 verres par  jour. Avec deux verres quotidiens, le risque de développer une pathologie liée à l’alcool augmente tout de même de 7 %.

Donc non, boire un verre de vin à chaque repas n’est pas bon pour la santé.

Retrouve ce contenu dans :