XVe siècle

1492

Christophe Colomb découvre l’Amérique alors qu’il cherchait à rejoindre les Indes, en Asie.

1494

traité de Tordesillas. Le pape Alexandre VI Borgia divise et répartit le nouveau monde entre les deux grandes puissances catholiques : l’Espagne et le Portugal.

XVIIe siècle

1635

Colonisation de la Martinique et de la Guadeloupe

 
 

La colonisation de la Martinique au XVIIe siècle

En Martinique, il n'y a ni or, ni épices, ni sucre, pourtant les colons entendent tirer profit de l'île en soumettant les Indiens caraïbes au travail de la terre. Mais ces derniers, tournés vers la mer, étaient totalement réfractaires à l'agriculture. Les colons décidèrent donc de les repousser dans des réserves, avant de les massacrer ou de les acculer au suicide collectif.

1647

La France s’établit dans les îles Mascareignes, dans l’océan Indien.

1660

Révolte d’esclaves en Martinique. 

 
 

L'esclavagisme dans les Antilles françaises

Issu du documentaire Victor Schoelcher, un homme contre l'esclavage, cet extrait raconte les conditions de vie des esclaves pendant les traversées. Les révoltes sont fréquentes et continuent une fois à terre, dans les champs de canne à sucre. En 1685 est établi le code noir qui est un texte de loi régissant le fonctionnement de la plantation. De dures sanctions sont prévues pour les fautes commises.

1661

Jean-Baptiste Colbert entre au service de Louis XIV.

1664

Colbert crée la Compagnie des Indes orientales, une société de commerce qui a le monopole des échanges avec l’Asie.

1673

La France s’engage dans la traite des Noirs.

 
 

Justifier la traite négrière transatlantique

Cet extrait du documentaire Routes de l’esclave : une vision globale produit par l’Unesco revient la nécessité des européens, dès le XVe siècle de justifier l’esclavage. L’Église et les scientifiques s’en chargeront. La première en déclarant que les noirs étaient des « sauvages sans âme », que seul le christianisme sauverait ; les seconds en créant la notion de « race » et les hiérarchies entre les peuples.

1674

la France colonise l’île Bourbon (actuelle île de La Réunion).

1677

La France s’établit en Guyane.

1685

Colbert met en place Le Code noir, promulgué pour encadrer le système esclavagiste.

 
 

Esclavage : limites de la toute puissance du maître

Sur un plan théorique, le Code noir offre à l'esclave une possibilité de plainte auprès de l'autorité royale en cas de mauvais traitements. Si l'esclave n'a aucun droit, le maître ne peut pas non plus faire ce qu'il veut. Selon Jean-Claude William, le pouvoir royal jugeait la toute puissance du maître contreproductive. Mais dans les faits, même les pires atrocités n'étaient pas sanctionnées.

Pour en savoir plus sur la discrimination envers les noirs, découvrez notre dossier spécial Noirs de France.

1694

Le prêtre dominicain Jean-Baptiste Labat s’installe aux Antilles.

XVIIIe siècle

1715

Le père Labat commence à rédiger son Voyage aux îles françaises de l’Amérique.

1793

Abolition de l’esclavage à Saint-Domingue (future Haïti), sous la pression de Toussaint Louverture.

 
 

Portrait de Toussaint-Louverture

Toussaint-Louverture est né en 1743. Esclave, comme son père, il travaille sur la plantation Bréda, au nord de Saint Domingue. Apprenant à lire et à écrire Toussaint-Louverture est cochet puis homme de confiance de son maître, François-Antoine Baillon de Libertat, il devient commandeur, de la plantation. C’est lui qui l’affranchira en 1776. Toussaint-Louverture a alors 33 ans.

1794

La Convention vote l’abolition de l’esclavage.

 
 

Abolition de 1794 : Toussaint-Louverture général

La France révolutionnaire avait été le 1er pays à abolir l’esclavage en 1794. Après cette abolition de nombreux esclaves intègrent l’armée révolutionnaire française pour lutter contre les Français et les Espagnols. Après la victoire française, Toussaint-Louverture est nommé général, puis s’impose comme gouverneur de Saint Domingue. Mais à partir de 1801, Napoléon Ier rétabli l’esclavage dans les colonies.

XIXe siècle

1802

Napoléon rétablit l’esclavage et envoie, deux ans plus tard, ses armées pour rétablir l’ordre colonial aux Antilles.

 
 

Napoléon : le retour de l’esclavage

Issu du documentaire Victor Schoelcher, un homme contre l'esclavage, cet extrait évoque l’arrivée de Napoléon Bonaparte au pouvoir et sa décision de rétablir l’esclavage. L’enjeu majeur est Saint Domingue, l’île à sucre, dirigé par Toussaint Louverture, et la Guadeloupe qu’il veut récupérer. Bonaparte envoie plus de 40 000 hommes pour mater la rébellion des noirs.

Pour en savoir plus sur l'esclavage, retrouvez un quizz sur les répercussions de la traite négrière en Afrique. 

1837

Le père mariste Pierre Chanel débarque à Futuna.

1841

Le père Chanel meurt en martyr, tué par le gendre du roi de Futuna.

1842

Tahiti devient un protectorat français.

1848

La loi Schoelcher abolit l’esclavage dans les Antilles françaises.

 
 

Victor Schoelcher : portrait d’un abolitionniste

Qui était Victor Schoelcher ? Que condamnait-il ?

Cet extrait dresse le portrait de Victor Schoelcher, engagé dans le combat pour l’abolition de l’esclavage. Sa lutte commence en 1829 après un voyage d’affaires au Mexique, à Cuba et en Louisiane duquel il revient abolitionniste. Révolté par ce qu’il a vu, il publie de nombreux ouvrages sur les sociétés coloniales des Caraïbes. Durant toute sa vie, il va se battre pour arrêter cette institution inhumaine.

1853

Napoléon III décrète la mise en place du travail forcé dans les colonies.

1853

La France conquiert la Nouvelle-Calédonie.

1855

Exposition universelle de Paris : les visiteurs découvrent les premiers pavillons coloniaux.

1880-1884

Les lois Ferry rendent l’école gratuite, laïque et obligatoire pour tous les citoyens de la France et de son empire.

 
 

Quand l'école de Jules Ferry oublie l'esclavage

Jules Ferry est un républicain mais également un nationaliste français. Les élèves doivent recevoir la France comme la puissance civilisatrice, la mère Patrie. Les manuels scolaires sont pensés pour les élèves français, vivant en France, en métropole plus exactement. Les manuels scolaires de l'époque ne disent pas un mot sur l'esclavage. C'est la fabrication par l'école de l'histoire nationale hexagonale.

Pour en savoir plus sur l'esclavage des noirs, découvrez notre dossier spécial Noirs de France.

1881

Instauration du Code de l’indigénat en Nouvelle-Calédonie.

1894

Création du ministère des Colonies.

XXe siècle

1931

Exposition coloniale internationale et des pays d’outre-mer au bois de Vincennes.

1946

Avec la loi du 19 mars, les quatre vieilles colonies (Guadeloupe, Martinique, Réunion et Guyane française) deviennent des départements français : les DOM.

1950

Publication du Discours sur le colonialisme, d’Aimé Césaire

1952

Publication de Peau noire, masques blancs, de Frantz Fanon.

1958

Aimé Césaire crée le Parti progressiste martiniquais.

 
 

Aimé Césaire : entrée en politique

Aimé Césaire relate ici ses débuts en politique. Homme de gauche, il est choisi pour figurer sur les listes électorales du parti communiste martiniquais. Il est élu député en 1945. Aimé Césaire, poète et homme politique, est l'un des fondateurs du mouvement littéraire de la négritude.

1988

Signature des accords de Matignon sur la Nouvelle-Calédonie le 26 juin.

1997

Publication du Traité du Tout-Monde, d’Édouard Glissant.

1998

Avec l’accord de Nouméa, l’identité kanake est reconnue. La Nouvelle-Calédonie évolue comme collectivité territoriale.

XXIe siècle

2001

La loi Taubira reconnaît les traites négrières et l’esclavage comme crimes contre l’humanité.

 
 

Histoire et mémoire de l'esclavage : la loi Taubira

Aujourd'hui, les discriminations et les préjugés viennent de toutes les inventions justifiant l'esclavage. Dans cet extrait, Christiane Taubira rappelle l'importance de la journée nationale de commémoration de l'abolition de l'esclavage. Le 10 mai permet à chacun de se rappeler que l'esclavage a fait partie de l'histoire française. Retrouvez cette collection et son accompagnement sur lesite.tv

Pour en savoir plus sur l'esclavage, retrouvez un quizz sur les répercussions de la traite négrière en Afrique. 

2012

Ouverture au public du Mémorial de l’abolition de l’esclavage à Nantes, premier port négrier français entre les XVIIIe et XIXe siècles.

Publié le 26/03/13

Modifié le 12/11/19

Retrouve ce contenu dans :