Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

« la crise pourrait entraîner une importante déscolarisation des filles »

éducation des femmes face à la crise
© Aide et Action

« La crise pourrait inverser les progrès réalisés dans le domaine de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes, accroître la pauvreté et compromettre les chances de développement à venir, en particulier en Afrique Subsaharienne », met en garde la Banque mondiale.

Précarité, destructions d’emplois, baisse des revenus, inflation des prix : les femmes sont les premières touchées par les conséquences de la crise économique mondiale.
Les quelques avantages socio-économiques acquis au fil des années par les femmes sont mis en péril par la crise, et notamment l'accès aux microcrédits dont elles sont les principales bénéficiaires et l’accès à l’éducation.

En effet, la crise pourrait entraîner une importante déscolarisation des filles. La crise économique qui frappa le Mexique en 1994-1995 provoqua une baisse de 8 % dans la scolarisation des filles. Elle n’eut par contre aucun impact sur celle des garçons.

Publié le 15/10/12

Modifié le 13/11/19

Retrouve ce contenu dans :