Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Histoire02:29

82e US Airbonne - La Bataille de Normandie vue du ciel - France 3 Régions pour D-Day

La Bataille de Normandie vue du ciel

Quel rôle ont joué les parachutistes américains de la 82e US Airborne ?

La 82e US Airborne est une division de parachutistes américains. La nuit du Débarquement, le 6 juin 1944, ils sont 6 400 parachutistes à rejoindre le sol normand de part et d'autre de la rivière le Merderet. Le danger : le marais inondé par les Allemands. Leur mission : s'emparer de deux ponts et prendre Sainte-Mère-Église.

Saint-Mère-Église, première commune libérée

À 1h15 du matin, le tocsin du clocher de Sainte-Mère-Église retentit : un incendie accidentel s'est déclaré dans une demeure située à quelques mètres de la place centrale. Des pompiers, aidés de quelques habitants, tentent d'éteindre le sinistre, sous la surveillance de plusieurs Allemands. Qu'importe. Des parachutistes sont largués au-dessus du village. Certains d'entre eux sont abattus avant même d'atterir sur la terre ferme. Pire, la chaleur dégagée par les flammes de la maison en feu attirent comme des aimants les parachutes de Nylon. Plusieurs parachutistes tombent alors dans le brasier. D'autres, plus chanceux, attérrissent à quelques mètres du centre du bourg. Les affrontements avec les Allemands commencent. Le parachutiste John Steele se retrouvent accroché sur un côté de l'église. Contrairement à l'idée répandue, il n'est pas suspendu au clocher face à la place où les combats se déroulent mais sur un côté plus discret, donnant sur une petite rue adjacente. Sainte-Mère-Église est prise dès le levée du jour et devient la première commune de France libérée par les Américains.

La prise des deux ponts

Plus à l'Ouest, au même moment, d'autres parachutistes sont largués au-dessus des marais. Certains meurent noyés sous le poids de leur équipement. Très vite, un bataillon se dirige vers le pont stratégique de la Fière. Une bataille s'engage avec les Allemands retranchés dans le manoir. En fin de matinée du 6 juin 1944, le pont de la Fière et le domaine qui lui fait face sont enlevés à l'ennemi. Le pont de Chef-du-Pont est aussi conquis. L'accès aux deux rives du Merderet est désormais possible. Mais il faut tenir ses positions. Heureusement, des renforts en hommes et en matériel arrivent par la plage d'Utah Beach. Plusieurs contre-attaques allemandes sont déjouées. Ces opérations sont aussi marquées par des drames, comme ce verger du secteur d'Amfreville, où un bataillon est encerclé par les Allemands et presque anéanti. Le premier hopital militaire américain est installé dans un chateau à proximité.

Au soir du 6 juin, les objectifs ont été atteints, mais beaucoup de parachutistes sont portés disparus ou perdus dans la campagne normande. Les trois quarts des hommes de la 82e US Airborne sont tombés au mauvais endroit.
 

Envie d'en savoir plus sur le Débarquement ?

Consultez notre dossier consacré au Débarquement de Normandie, qui propose une sélection de ressources autour de cette opération militaire qui libéra la France pendant le Seconde Guerre mondiale.

Producteur : France 3 Région

Année de production : 2019

Publié le 28/06/19

Modifié le 28/06/19

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par