Vidéo : Divers-cités : l’urbanisation dans le monde

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Géographie05:38Publié le 15/11/2021

Divers-cités : l’urbanisation dans le monde

Echappées belles Junior

Aujourd’hui, dans le monde, plus d’une personne sur deux vit dans une ville. Cela représente 3,7 milliards d’humains !

Les paysages de l’urbanisation

Les paysages urbains sont variés. Les grandes villes offrent différents visages, différentes ambiances, en fonction de leur histoire et de leur culture. Des différences, mais aussi des points communs : centres historiques, quartiers d’affaires aux gratte-ciels parfois impressionnants, gares, aéroports, centres commerciaux...

Dans les pays en voie de développement, comme en Asie ou en Afrique, le taux d’urbanisation est faible : la proportion d’habitants du pays qui vit dans une ville est moins importante que celle des personnes vivant à la campagne. En revanche, c’est dans ces pays émergents que la croissance urbaine est la plus forte. La population dans les villes ne fait qu’augmenter, et ces dernières s’agrandissent. Résultat : les paysages urbains se transforment.

L'exemple de Mumbai en Inde

Pour comprendre, direction l’Asie, dans l’un des pays les plus peuplés au monde : l'Inde. Et plus précisément sur la côte ouest du pays, à Mumbai, la capitale économique. Entourée par la mer sur trois de ses côtés, il s’agit d’une des mégapoles les plus importantes au monde. Plus de 24 millions de personnes y habitent. Dans cette ville surpeuplée, chaque jour est un joyeux chaos : au tumulte de la foule et aux trains surchargés, s’ajoutent mille couleurs et parfums. Au cœur de cette ville moderne et aux nombreuses richesses culturelles, tout co-existe : les différentes architectures, les langues, les ethnies et les religions, la pauvreté et la richesse.

La péninsule de Mumbai est petite : 35 km de long sur 10 de large. Et la population, déjà très dense, ne cesse d’augmenter. Cela s’explique par le nombre de naissances, mais aussi par un fort exode rural. Attirés par le dynamisme de la ville et l’image idyllique véhiculée par le cinéma indien, Bollywood, beaucoup quittent la campagne et migrent vers Mumbai dans l’espoir d’une vie meilleure.

Des limites floues entre urbain et rural

Pour faire face à cette surpopulation, la ville s’étend. Cette croissance est marquée par la périurbanisation, qui rend floue la limite entre ville et campagne. Cela se manifeste par un étalement urbain

A Mumbai, celui-ci prend la forme de vastes zones d’habitats précaires, comme à Dharavi. Situé au cœur de l’agglomération de Mumbai, on le considère comme le plus grand bidonville d’Asie. On estime qu’un million de personnes y vit. Il s’agit d’un quartier constitué d’habitations, construites sans autorisation, souvent avec du matériel de récupération. Les gens s’entassent dans des habitations de fortune, et vivent souvent sans eau courante, ni électricité. Pour survivre, les habitants enchaînent plusieurs petits métiers. Dans cette capitale de la débrouille, la solidarité est importante. Pour limiter les inégalités sociales saisissantes avec la ville, une école a été créée par un enfant du bidonville, devenu élu local. L’éducationest désormais accessible à plus de 3 000 enfants de toutes religions et ethnies confondues. Des associations œuvrent aussi pour améliorer les conditions de vie de la jeunesse, comme Dharavi Rocks, qui enseigne les percussions aux jeunes du quartier. En musique, ils célèbrent la vie au cœur de Dharavi. Le manque de place dans la ville de Mumbai est si important, que les géants de l’immobilier s’intéressent de près à Dharavi. En échange de leur habitat précaire dans le bidonville, ils proposent à quelques familles de les reloger gratuitement, dans des appartements décents.

Mumbai est une ville pleine de contrastes. En plein développement, la ville se transforme et regarde vers l'avenir.

A retenir

  • Le taux d’urbanisation : part de la population d’un pays qui habite un espace urbain. Ce taux est faible dans les pays émergents, car la majorité de la population ne vit pas dans une ville.
  • La croissance urbaine : augmentation de la population d’une ville.
  • La périurbanisation : diffusion de l’urbanisation dans un espace encore rural, ce qui rend floue les limites entre ville et campagne.
  • Les bidonvilles : quartiers précaires, construits illégalement avec des matériaux de récupération. La solidarité y est importante.

Réalisateur : Mallorie Lambilliotte

Producteur : Bo Travail !

Année de copyright : 2021

Publié le 15/11/21

Modifié le 15/11/21

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte