Vidéo : Le rayonnement de la culture française : un enjeu de pouvoir ?

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions

Le rayonnement de la culture française : un enjeu de pouvoir ?

Géopoliticus

La puissance d’un État se mesure par des facteurs économiques et militaires, mais aussi par son attractivité et son prestige.

La France « mère des Arts, des Lettres et des Lois » selon Joachim du Bellay, a bénéficié d’une popularité mondiale grâce à son rayonnement culturel.

La France, première puissance culturelle jusqu'au XIXe siècle

Première puissance militaire mondiale, la France était également la première puissance culturelle mondiale au XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles.

La France se considère toujours comme une puissance culturelle universelle. Ses écrivains et artistes, son tissu institutionnel lui assurent un prestige et un rayonnement international.

Ce dernier est cependant en baisse. En cause : la fin de l’usage du français comme seule langue internationale, la réduction des budgets affectés au rayonnement culturel et la perte du statut de première puissance mondiale.

Au XVIIIe siècle, à l’époque des Lumières, les Encyclopédies de Diderot et d’Alembert ont réuni tous les savoirs possibles. Descartes, Voltaireet Rousseau sont les penseurs les plus renommés à l’échelle européenne au XIXe siècle.

Un foisonnement d’auteurs, allant du romantisme de Chateaubriand, de l’analyse politique de Tocqueville à la description sociale d’Hugo, Balzac et Zola, en passant par les poètes maudits Baudelaire, Rimbaud et Verlaine ont eu une portée mondiale encore marquante etinégalée aujourd’hui.

Au début du XXe siècle, la langue française n'est plus l'unique langue diplomatique

Mais le début du XXe siècle marque un tournant : la langue française cesse d’être l’unique langue diplomatique. Le traité de Versailles de 1919 — qui met fin à la Première Guerre mondiale — est le premier traité international occidental à être rédigé en français et en anglais. Peu à peu, et avec la globalisation, l’anglais s’impose comme la langue internationale.

L'enseignement du français renforce le rayonnement culturel 

Pour renforcer son rayonnement culturel, la France créé en 1883 l’Alliance française. 832 Alliances sont présentes dans 131 pays. Elles jouent un rôle d’animation culturelle important, notamment dans l’enseignement du français à l’international. L’Institut français est en charge pour l’État de l’action culturelle extérieure. Il en existe aujourd’hui 98 à travers le monde. Le budget global de ses Instituts est de 200 millions d’euros, soit l’équivalent du budget de l’Opéra de Paris.

Les lycées français permettant la scolarité des enfants expatriés sont aussi très recherchés par les élites locales. Gérés par un organisme étatique on compte à ce jour 496 établissements dans 137 pays.

L’objectif fixé est de pouvoir accueillir 700 000 élèves en 2030. Les frais de scolarité de ces établissements sont particulièrement élevés.

Le Louvre ou la Sorbonne conservent un véritable prestige à l’international. Ces institutions ont même exporté leur modèle aux Émirats arabes unis, avec le Louvre Abou Dhabi, et Sorbonne Université Abou Dhabi.

Mais la France n’a plus le monopole de la puissance culturelle. La multipolarisation du monde n’épargne aucun secteur.

 

POUR ALLER PLUS LOIN 

La Géopolitique de Pascal Boniface (éd. Eyrolles, 2020)

Atlas des relations internationales par Pascal Boniface (Armand Colin, 2020)

L'année stratégique 2021 sous la direction de Pascal Boniface (éd. Armand Colin, 2020)

 

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : Pascal Boniface

Producteur : France Télévisions

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Publié le 18/03/21

Modifié le 31/03/21