Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche
icone play

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Sciences et technologie25:06

Le système lymphatique

Il était une fois... la vie

Une planche anatomique nous montre brièvement ce méconnu : le système lymphatique. Dans un de ses vaisseaux dans lequel nous pénétrons, nous retrouvons l'essentiel de la circulation sanguine, à laquelle nous sommes habitués, à I 'exception des globules rouges et plaquettes. Nous retrouvons là les capsules de la police lymphocyte de Psi et d’un de ses jeunes assistants. Notre amie explique à celui-ci que la lymphe ne transporte que les aliments du corps. Sous forte escorte policière.

Nous voici à l’entrée d'un ganglion, poste où les voyageurs subissent de sévères contrôles et où les intrus sont vite démasqués.

Voyage dans le système lymphatique

Le jeune Pierrot, en jouant, se fait griffer par un chat. Rien de bien grave, en apparence. Mais des staphylocoques en profitent pour s’introduire dans l’organisme. La plupart d’entre eux, repérés au poste de surveillance, seront éliminés après un bref engagement. Mais quelques-uns ont pu se sauver.

Suivant le flot lymphatique que Psi et son assistant ont pour mission de convoyer, nous sortons du ganglion pour nous diriger vers la rate. Nous retrouvons la circulation du sang et nos amis familiers. Le vieux maître GIobus est fatigué : cent vingt jours de route, c'est beaucoup et il aspire au repos. Mais, pas de mélancolie : de jeunes globules rouges naissent ici en nombre et l’un d'entre eux possède déjà l’aspect et la sagesse du vieux maître. . .

Psi et son adjoint quittent la rate par la veine splénique. Après un détour, les voici qui survolent la citerne de Pecquet, immense lac laiteux où se déversent les produits de la digestion et grand réservoir d’aliments du corps. Avec les péniches chargées de transporter les petits personnages-aliments, nous allons emprunter les écluses du canal thoracique qui vont remonter jusqu'à la veine sous-clavière.

Encore un sévère contrôle policier et les petits personnages recevront l'autorisation de se rendre dans la circulation du sang. Oui mais… quelques passagers clandestins, les coccis survivants, ont été du voyage. Et ils profitent d'un instant d’ inattention pour se rendre maîtres d'un ganglion et y proliférer.

Branle-bas de combat et appel à toutes les unités de défense. Celles-ci engagent le combat. L’issue, toutefois, reste incertaine car les coccis se multiplient très vite.

Le bon docteur Maestro a repéré chez Pierrot le ganglion infecté, à la base du cou. Une injection d'antibiotiques, voilà qui va donner une assistance salutaire aux policiers du corps et anéantir définitivement les envahisseurs. Pierrot est tiré d’affaire !

Réalisateur : Albert Barillé

Nom de l'auteur : Albert Barillé

Producteur : Procidis

Année de copyright : 2016

Publié le 15/04/20

Modifié le 20/04/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par