Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

icone play

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Sciences et technologie25:16

Réparations et transformations

Il était une fois... la vie

Pierrot, huit ans, fatigué par une journée de travail et de jeux, va s’endormir. Dans son corps c'est plutôt le calme et dans sa cellule de contrôle, Maestro et ses assistants ne peuvent que le constater.

L’activité du corps se poursuit, même lors du sommeil.

Dans les cellules du cerveau, on classe les informations reçues dans la journée. Les formes, les couleurs ne posent pas de problèmes particuliers. Les choses, les objets, les êtres, non plus. Mais où classer par exemple, un nuage, ou une chauve-souris, si bizarre ? En attendant que le classement s'organise, on va faire un joli rêve. Et plus tard, les informations mal définies vont s'assembler en cauchemar. Pierrot est réveillé en sursaut et maman Pierrette accourt vite pour conforter son garçon. Elle lui expliquera les raisons et la nécessité du rêve.

La circulation se poursuit aussi, durant le sommeil retrouvé, nécessaire entre autres à l’alimentation du cerveau et à l’élimination de ses déchets de combustion. Et nos personnages-globules, ensommeillés, se doivent de continuer leur tâche. Au cœur des cellules, les usines-mitochondries reçoivent leur ration d’énergie sucres et oxygène. Des ravalements sont en cours à force de servir, les organites s'usent et il faut réparer, transformer. Et le temps du sommeil, où l’activité est plus réduite est pour cela le plus propice.

Le corps se répare souvent tout seul

Mais des erreurs sont aussi commises, qui affectent le fonctionnement de la cellule. Voici une table ribosome qui se détraque et éjecte son ruban messager ARN. Les petits nucléotides qui le composent s’emmêlent. On fait appel aux enzymes ligases et de restriction pour rétablir un peu d'ordre. Mais un nœud subsiste, et on le coupe. Les personnages nucléotides, libérés de la sorte, deviennent sauteurs et vont jeter la perturbation dans les séquences bien programmées. Catastrophe ce sont des protéines-pirates que fabriquent maintenant les chaînes de production. Maestro s’empresse d’ordonner la production d'enzymes de contrôle. Et celles-ci à peine prêtes se lancent à la poursuite des pirates et les détruisent.

A ses assistants, émerveillés par cette belle machinerie humaine, capable de corriger si vite ses propres erreurs, Maestro explique : tant que l’organisme est jeune, tout cela fonctionne à merveille. Les fautes commises par ceux qui entretiennent mal leur corps, et les accidents de parcours de ceux qui, de I’intérieur, le font fonctionner, tout cela est vite pardonné, réparé, effacé. Avec le temps, cela va moins bien, moins vite, et un jour…

Alors que Pierrot I’y invite, grand-père refuse de faire avec lui une partie de ballon. Il n'a plus l’âge. Un jour, il lui expliquera pourquoi il y a un âge pour cela.

Réalisateur : Albert Barillé

Nom de l'auteur : Albert Barillé

Producteur : Procidis

Année de copyright : 2016

Publié le 15/04/20

Modifié le 20/04/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par