Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche
icone play

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Sciences et technologie23:53

La planète Cellule

Il était une fois... la vie

Naissance de l'Univers, puis de la Terre. Les premiers micro-organismes. Des corps encore indistincts qui s’assemblent, fusionnent pour donner enfin naissance à un corps constitué : une cellule primitive. Il a fallu pour cela quinze millions de siècles !

Cela va aller bien plus vite maintenant : les divers éléments, particules, les mitochondries surtout, se déplacent pour prendre la place qui leur convient, et restera la leur.

Dans le noyau, au centre, les chromosomes s’agitent, se multiplient. L’ensemble s'ovalise, s'étrangle, se scinde en deux unités identiques. Et on recommence, encore et encore.

Combien de cellules dans un corps humain ?

Six cent mille milliards de cellules pour un corps humain. Car, dans celui-ci, tout n'est que cellules la peau et les os, les nerfs et les muscles, le cœur et le cerveau. Et chaque cellule, être vivant et autonome, respire, produit de 1 'énergie, se nourrit se reproduit. Sa taille ? Un millième de millimètre ! Mais, à notre échelle d’observation, la réalité devient tout autre...

Un vaisseau sanguin dont la paroi, la tunique, est faite de cellules. Nous voyons là la migration des éléments du sang dont divers caractères nous deviendront vite familiers : globules rouges porteurs d’oxygène, cônes de sucre, lipides obèses, minéraux anguleux, gouttelettes d’eau, protéines diverses, plaquettes espiègles, etc...

Aux portes des cellules, les enzymes travailleurs invitent divers éléments nécessaires à pénétrer à I' intérieur, alors que d’autres aident à évacuer les déchets de la combustion. Tout ce petit monde actif et sympathique est surveillé par les globules blancs, police de l’organisme dont nos amis Psi, Pierrot, Petit-Gros sont les officiers, polynucléaires ou lymphocytes.

Avec des petits personnages sucres et graisses, nous prenons place dans un wagonnet qui va nous transporter vers 1' intérieur. L’enzyme conducteur va nous guider et décrire les lieux parcourus : membrane, cytoplasme, réticule endoplasmique et ses ribosomes-tables de montage, les mitochondries centrales d’énergie, la centriole poste de contrôle, les entrepôts-Golgi, le noyau, centre de commandement. Et voici un lysosome de transformation des matériaux, où se termine notre voyage.

Au poste de commandement, niché au cœur du noyau, trône notre vieil ami Maestro. Il ne semble pas satisfait car les tableaux de bord lui signalent des arrivages de graisse trop importants.

Mais quelques virus-Nabots se sont infiltrés. Vite repérés et piégés, ils se retrouveront au lysosome et seule leur carcasse en émergera, un instant plus tard.

Nous continuerons ainsi, par I' activité de nos personnages familiers à nous familiariser avec la vie quotidienne d’une de nos six cent mille milliards de cellules.

Réalisateur : Albert Barillé

Nom de l'auteur : Albert Barillé

Producteur : Procidis

Année de copyright : 2016

Publié le 15/04/20

Modifié le 16/04/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par