vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Histoire04:17

Les artisans et les commerçants de Pompéi

Pompéi, sur les traces des Romains

La ville antique de Pompéi regorgeait de nombreux artisans aux diverses spécialités. Quelle était leur place dans la cité ? Lors de la campagne 2018 à Pompéi, dans une rue encore jamais fouillée, un thermopolium a été dégagé par les archéologues. Cette découverte est l’occasion de s’intéresser aux commerces et aux artisans de la Rome antique.

Les bars romains

Qu’est-ce qu’un thermopolium ?  Un thermopolium, c’est tout simplement, un bar romain ! Ce que l’on retrouve en premier dans un bar, ce sont des amphores. Le vin était stocké dans ces récipients qu’on retrouve partout où les Romains sont allés. Elles étaient placées sous un comptoir depuis lequel le patron du thermopolium servait les clients. Dans ces bars antiques, les commerçants servaient aussi de la nourriture légère, comme des bouillies aux fèves ou encore des gâteaux salés ou sucrés appelés patina. Ils servaient ces mets dans des écuelles en bois en utilisant le simpulum, une louche en bronze. Les Romains ne mangeaient pas beaucoup le midi. Le thermopolium était parfait pour manger sur le pouce et à bas prix ! C’était l’ancêtre du fast-food.

Les commerçants de Pompéi

Il fallait du pain pour manger tout ceci ! Les Pompéiens avaient de la chance, les pentes du volcan, très fertiles, permettaient de produire du vin et du blé en abondance. Près de 35 boulangeries ont ainsi été retrouvées à Pompéi. Pour moudre le blé, on utilisait des meules faites en pierres volcaniques. En dehors des thermopolium et des boulangeries, les Romains pouvaient acheter du pain ou des galettes à des marchands ambulants, présents dans toute la ville. Il y avait aussi différents étals dans les rues de Pompéi. C’était très animé ! La ville avait un bâtiment dédié au marché, le macellum, situé non loin du forum. On y vendait de tout : du poisson, du gibier…

La position favorable du port de Pompéi, à l’embouchure du fleuve Sarno, relié à la Méditerranée, lui permettait de faire du commerce avec tout le monde méditerranéen. Dans le port, on recevait des denrées comme de l’huile d’olive, des légumes ou des aliments plus exotiques comme les épices. Pour cuisiner et servir toute cette nourriture, les Romains utilisaient de la vaisselle métallique. Pour leurs casseroles et autres chaudrons, ils adoraient le bronze ! Le bronze est un alliage de cuivre et d’étain. Les deux métaux étaient mélangés puis coulés dans des creusets pour prendre la forme de petits objets. On pouvait aussi en faire des grandes plaques qu’on assemblait à l’aide de petits clous appelés rivets. Les archéologues ont découvert une quantité astronomique d’objets en bronze comme des candélabres et leurs lampes à huile ou encore des serrures.

L'artisanat à Pompéi

Mais les artisans de Pompéi fabriquaient aussi des objets plus raffinés. Comme le verre qui était importé de Syrie ou encore des intailles, de petites pierres précieuses polies, sur lesquelles on gravait des portraits très détaillés ou des personnages mythologiques. Malgré les fabrications de ces petits chefs-d’œuvre, les artisans n’étaient pas très bien vus car ils travaillaient, contrairement à l’élite de la population appelée les patriciens. Les artisans les moins appréciés, étaient ceux qui travaillaient dans une foulerie. Pour teinter les tissus, il fallait les imbiber dans de l’urine qui fixait les couleurs ! Mais cette technique était malodorante. Les artisans des classes les plus populaires s’occupaient de ce travail ingrat.

Située à côté d’une arrivée d’eau, la foulerie était équipée de plusieurs bassins. On teintait le tissu avec des pigments minéraux ou végétaux. Ce travail prenait plusieurs jours car il fallait laisser macérer le tissu. C’est grâce à ces teinturiers que les patriciens portaient de belles toges pour faire de la politique ! Le monde romain comptait donc un nombre considérable d’artisans dont les savoir-faire et pratiques nous sont familiers.

Réalisateur : Théophile Leylavergne

Producteur : Gedeon Programmes; France Télévisions; Inrap; Réseau Canopé

Année de copyright : 2019

Publié le 25/03/20

Modifié le 25/03/20

arrow
voir plus