Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

sso_title
sso_description
Histoire03:35

Les objets du quotidien à Pompéi

Pompéi, sur les traces des Romains

Quels objets les Pompéiens utilisaient-ils ? Dans la ville antique, la petite pièce de la maison au Jardin est fouillée depuis décembre 2018. Marco Fabri, le responsable de la fouille, surveille avec attention le déblaiement. Chaque objet mis au jour permet de faire la lumière sur la vie quotidienne des Pompéiens. 

Les amphores et la vaiselle

Quels sont ces curieux vases ? Ce sont des amphores, des récipients spécialement conçus pour le transport d’aliments ou de boissons comme le vin. La structure de l’amphore ressemble à un corps humain. De chaque côté, un manche appelé bras ou anse permettait de la déplacer facilement. Le trou servant à verser la boisson est entouré d’un petit rebord appelé lèvre. Sur le col, on aperçoit une inscription. Il s’agit d’un timbre. Cette petite marque permettait d’identifier le lieu de fabrication de l’amphore. Grâce à elle, les archéologues peuvent donc savoir d’où venaient ces boîtes de conserve de l’Antiquité ! On retrouvait ces timbres dans tout l’Empire romain. L’ancêtre des étiquettes et des codes-barres en somme ! Cela permet aujourd’hui aux archéologues, de connaître les différentes fabriques d’amphores et de comprendre ce commerce. La terre cuite est la matière première de ces objets du quotidien. En effet, celle-ci n'est pas chère et permet la fabrication d'une vaisselle variée : assiettes, gobelets, pichets... Le seul hic, c’est que tout ça se cassait trop facilement ! Pour les plus riches, une solution à la fragilité des assiettes en terre cuite existait : c’était le métal. En plus d’être résistants, ces récipients étaient souvent finement décorés de petits personnages mythologiques. Mais les Romains n’utilisaient pas seulement le métal pour manger.

Petits objets du quotidien

Le bronze était également employé pour d’autres objets comme par exemple les candélabres ou les lampes à huile. Il fallait bien éclairer la maison pour pouvoir continuer à se voir lors des repas. Sur les candélabres étaient accrochées des lampes à huile en bronze. Elles pouvaient être, en dehors du candélabre, en terre cuite. Leur fonctionnement était simple : un peu d’huile était versé au centre. Une mèche ajoutée par le petit trou et l’ensemble pouvait durer plusieurs heures ! Bien entendu, il fallait plusieurs lampes pour éclairer une pièce entière. Ce mode d’éclairage a duré pendant toute l’Antiquité. Il faut croire qu’il était efficace ! Mais il existait pourtant d’autres objets encore plus surprenants !

Pour protéger la vaisselle métallique et les autres trésors de la maison, les propriétaires verrouillaient leurs portes. Il rentrait la clé dans le creux de la serrure, la faisait remonter verticalement puis, un coup à gauche, un coup à droite et la porte s’ouvrait ! Bien sûr, ce mécanisme n’était pas aussi perfectionné que celui des serrures d’aujourd’hui. Il pouvait toutefois dissuader un voleur. Pour ne pas perdre cette précieuse clé, le propriétaire pouvait la faire fabriquer en forme de bague. Ainsi, il l’avait toujours sur lui ! 

Vous l’aurez compris, les Romains utilisaient des objets qui n’étaient pas si différents des nôtres.

Réalisateur : Théophile Leylavergne

Producteur : Gedeon Programmes; France Télévisions; Inrap; Réseau Canopé

Année de copyright : 2019

Publié le 25/03/20

Modifié le 25/03/20

arrow
voir plus