Vidéo : L'Europe des Lumières : circulation des idées, despotisme éclairé et contestation de l'absolutisme (19 mai)

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire26:19

L'Europe des Lumières : circulation des idées, despotisme éclairé et contestation de l'absolutisme (19 mai)

Les cours Lumni - Collège

Dans ce cours, le prof d'histoire Pierre propose de voir en quoi l’ordre politique, social et religieux du XVIIIe siècle est remis en cause par les Lumières.

Les Lumières, c'est un ensemble d'idées nouvelles formulées par des philosophes et des savants et qui circulent en Europe au XVIIIIe siècle. Cette métaphore est utilisée par les contemporains par opposition à l'obscurantisme et aux préjugès.

Téléchargez le support du cours et le plan du cours en PDF.

Plan détaillé du cours

I. Voltaire, un philosophe des Lumières

A) Critique de l’ordre politique

  • Le modèle anglais selon Voltaire : monarchie parlementaire, négociants utiles, artistes considérés, impôt en fonction du salaire et non du rang social.
  • Terre de liberté, Voltaire (menacé et emprisonné en France) s’y réfugie et y écrit Les Lettres anglaises (1734).

B) Critique de l’ordre social

  • Recours au conte philosophique.
  • Création du personnage de Candide qui découvre l’esclavage : Candide ou l’optimisme (1759).

C) Critique de l’ordre religieux

  • L’affaire Calas : Voltaire s’engage et utilise l’arme de la correspondance.
  • L’affaire du chevalier de la Barre. Il publie un article où il dénonce la « torture » dans son Dictionnaire philosophique (1764). Formule de Voltaire « Écrasons l’infâme » : une critique du fanatisme.
  • Traité sur la tolérance (1763).

II. Les idées nouvelles des Lumières européennes

A) Un mouvement européen

  • Enlightenment britannique, Aufklärung allemand, Illuminismo italien, « Lumières françaises » (carte des hommes des Lumières en Europe).
  • Des philosophes et des savants européens en relation (correspondances).
  • Un mouvement qui se heurte aux censures politiques ou religieuses.

B) La liberté au cœur de la philosophie des Lumières

  • L’usage de la raison (Kant).
  • La lutte contre l’intolérance religieuse et pour la liberté d’expression (Voltaire).
  • La remise en cause de la société d’ordres (Rousseau, Beaumarchais) et de l’absolutisme (Locke, Montesquieu).

C) La France, foyer des Lumières

  • Intensité inégale des Lumières selon les pays d’Europe.
  • La France se détache par l’activité d’auteurs de premier plan : Voltaire, Diderot.
  • Un projet novateur et unique : l’Encyclopédie (1751).

III. La diffusion des Lumières et la naissance d’une opinion publique

A) Essor des écrits et des circulations des hommes des Lumières

  • Les écrits (livres, journaux, almanachs…), vecteurs de diffusion des Lumières.
  • Carte des souscriptions de l’Encyclopédie en Europe.
  • Carte des voyages des philosophes en Europe (Diderot, Voltaire, Rousseau).

B) Les lieux de sociabilité où se forme l’opinion publique

  • Cafés (café Procope), jardins parisiens (lectures publiques)…
  • Salons : tableau du salon de Madame Geoffrin de G. Lemonnier.
  • Loges maçonniques, académies, sociétés savantes.

C) Les « despotes éclairés »

  • Fréderic II de Prusse, Catherine II de Russie,  Joseph II d’Autriche.
  • Des conséquences limitées de l’influence française. Exemple : Frédéric II abolit la torture, développe l’instruction, réduit la censure en Prusse.
  • Cependant les idées des Lumières mises en œuvre sont au service de l’absolutisme : il y a une « Europe française au siècle des Lumières » (Victor-Lucien Tapié), celle de l’architecture (modèle de Versailles), celle de la sociabilité aristocratique et culturelle dans un cadre politique figé.

Conclusion

Les Lumières annoncent-elles la Révolution française ?

Lien avec la révolution américaine et leur déclaration d’indépendance.

Réalisateur : Didier Fraisse

Producteur : France tv studio

Année de copyright : 2020

Publié le 19/05/20

Modifié le 19/05/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par