Vidéo : Saint-Malo : les origines de la Route du Rhum

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Culture02:10Publié le 19/05/2022

Saint-Malo : les origines de la Route du Rhum

C Jamy, les extraits

Depuis 1978, Saint-Malo marque le point de départ de la Route du Rhum. Une course devenue mythique à travers l’océan Atlantique, qui relie la France et la Guadeloupe, et qui se déroule tous les quatre ans.

La naissance d’une célèbre course transatlantique

La Route du Rhum est née d’une discussion entre l’homme d’affaires Florent de Kersauson, frère d’Olivier, célèbre navigateur, et Bernard Hass. Ce dernier, alors secrétaire général du Syndicat des producteurs de sucre et de rhum des Antilles, est à la recherche d’un grand évènement pour promouvoir le rhum antillais. L’idée leur vient alors d’organiser une course transatlantique en solitaire.

La première édition et la disparition d’Alain Colas

38 bateaux participent à la première édition, qui démarre à Saint-Malo le 5 novembre 1978. Les conditions de navigation sont difficiles, et poussent plusieurs navigateurs à abandonner. Le 16 novembre, Alain Colas, à bord du trimaran Manureva, ne donne plus signe de vie, et disparaît en mer. Ce dernier, qui faisait partie des favoris, ne sera jamais retrouvé. La course est remportée par le Canadien Mike Birch, après plus de 23 jours de traversée.

Une course en mémoire du passé esclavagiste

Les skippers complètent aujourd’hui la Route du Rhum trois fois plus rapidement, avec un record établi par le vainqueur de l’édition 2018, Francis Joyon : 7 jours, 14 heures, 21 minutes et 47 secondes. Un voyage bien moins long qu’au XVIIe siècle, quand le rhum était acheminé des Antilles vers l’Europe. A cette époque, les esclaves noirs et certains colons pauvres sont les premiers à consommer cet alcool distillé avec des déchets de canne à sucre.

Pour rappeler l’histoire esclavagiste de la route du rhum de cette époque, l’arrivée de la onzième édition, qui célèbre en 2018 les 40 ans de la course, est symboliquement fixée au Mémorial ACTe. Un centre situé à Pointe-à-Pitre et dédié aux victimes de l’esclavagisme et de la traite négrière, bâti sur le site d’une ancienne usine sucrière.

© Crédits images : AFP / GAMMA-RAPHO / GETTY-IMAGES / PEXELS / PHOTO 12 / SHUTTERSTOCK / SIPA / DR

Producteur : Elephant Adventures

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Publié le 19/05/22

Modifié le 19/05/22

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau :
Reprise de lecture
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau :
Reprise de lecture
Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !