Dès 1190, sous le règne de Philippe Auguste, la ville de Paris est ceinturée par une nouvelle enceinte fortifiée que le roi veut renforcer à l’ouest, aux portes de la capitale. Il y fait donc ériger une puissante forteresse dont la construction s’étendit vraisemblablement de 1190 à 1202 : il s’agit du premier château du Louvre. Il en existe des représentations (notamment au sein des Très Riches Heures du duc de Berry) et aujourd’hui encore on peut observer les vestiges de ses fondations situés au sous-sol du musée.

le louvre
Le Louvre, vue aérienne, photo © Matthias Kabel

Une forteresse

La surface du Louvre médiéval correspond à un quart de la Cour carrée actuelle. Le plan du château dessine un quadrilatère de 78 × 72 m de côté, entouré par plusieurs fossés. La forteresse compte dix tours au total, une à chaque angle et une au centre des faces nord et ouest. Des tours jumelles encadrent les portes situées sur les flancs sud et est. Le donjon se trouve au milieu de la cour, reposant sur un socle cylindrique de 6 m de haut. Sans compter la toiture, il s’élève à 30 m de hauteur pour 15 m de diamètre avec des murs de 4 m d’épaisseur. Il peut fonctionner de manière indépendante car il possède son propre puits et sa citerne. Toujours au sein de la cour, les logis de la garnison s’élèvent sur les flancs ouest et sud, car le Louvre n’est pas encore une demeure royale mais un arsenal.

Une demeure royale

Au XIVe siècle, face aux troubles de la guerre de Cent Ans une nouvelle enceinte est construite rive droite car Paris s’est agrandie bien au-delà de la muraille de Philippe Auguste. Le Louvre se trouve désormais à l’intérieur de la ville : il n’a plus de rôle défensif. Sous le règne de Charles V (1364-1380), la forteresse est réaménagée pour devenir une demeure royale selon les plans de l’architecte Raymond du Temple. L’austère forteresse se transforme en une élégante résidence : nouveaux bâtiments, fenêtres sculptées, jardin, toiture ornée et intérieur richement décoré (tapisseries, sculptures, boiseries). Un escalier monumental, appelé la grande vis, est orné des effigies de la famille royale.

le louvre, extrait du plan de merian
Le Louvre, extrait du plan de Merian, 1615.
La porte Saint-Honoré (milieu gauche)
et la tour du bois (milieu droite) formaient une partie de l'enceinte de Charles V.

En 1527, François 1er ordonne la destruction du donjon afin de construire un nouveau château. C’est la fin des bâtiments médiévaux qui laissent place à un palais de type Renaissance. Les successeurs de François 1er continueront les travaux, chacun modifiant ou ajoutant de nouveaux éléments. La situation se prolonge ainsi jusque sous Louis XIV et c’est Louis XV qui achèvera partiellement les travaux.

 

Pour en savoir plus, découvrez au plus vite

Amusez-vous à retrouver les mots-cachés dans le château fort !

Publié le 15/10/12

Modifié le 12/11/19

Retrouve ce contenu dans :