Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche

Ce 11 novembre 2013, jour de l’armistice, aura sans doute un rayonnement un peu déférent des autres. Il arrive, en effet, à la veille des grandes célébrations du centenaire de la Première Guerre mondiale, de 2014. Mais à quoi renvoie cette journée si particulière du 11 novembre 1918 ?

À 11 heures, le 11e jour du 11e mois de l’année 1918, lorsque la sonnerie de la fin des combats retentit, c’est la délivrance ! L’armistice (c’est-à-dire l’accord d’un cessez-le-feu), signé par les représentants de l’Allemagne et des responsables militaires français, libère les soldats de quatre années d’une guerre particulièrement meurtrière. 1914-1918, c’est près de 10 millions de morts en Europe, 70 millions de soldats mobilisés, plus de 1 550 jours de violents combats dans des conditions d’hygiènes épouvantables (boue, saleté, rats, poux…).

Une guerre encore visible

« C’était hier ! », répond Jean-Pierre Verney, lorsqu’on lui demande ce qu’il faut retenir de la Première Guerre mondiale. Ce spécialiste de la période 1914-1918 est à l’origine de la création du musée de La Grande Guerre à Meaux. Pour lui, le conflit n’est pas à classer trop vite dans les archives de l’histoire. « Il y a toujours des traces de cette guerre autour de nous : des restes de tranchées, des bombes que l’on met au jour dans les villes, des armes… Les jeunes d’aujourd’hui peuvent encore voir les signes de ce passé guerrier », ajoute-t-il.

« Jamais plus la guerre ! »

Soixante-douze pays et les cinq continents ont été concernés par le conflit. La guerre fut si horrible qu’à l’époque les Français créent une expression : « la der des ders ». Une formule pour dire que 1914-1918 sera « la dernière des dernières » des grandes luttes armées. Population et dirigeants répètent « Jamais plus la guerre ! ». Pourtant, vingt ans plus tard, débutera la Seconde Guerre mondiale

Myriam Rembaut

En partenariat avec La Griffe de l'infola griffe de l'info

« la griffe de l’info » est un site pour enfants curieux de l'actualité. avec une information par jour, les 8-12 ans apprennent à décrypter les événements, développent leur esprit critique et s'éveillent à la citoyenneté.

Publié le 12/11/12

Modifié le 25/06/18

Retrouve ce contenu dans :