Vidéo : Alex Jones, la machine de la haine

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Spécialités26:50Publié le 15/04/2019

Alex Jones, la machine de la haine

La fabrique du mensonge

Pendant près de vingt ans, Alex Jones a relayé les pires théories complotistes sur le Web. Certaines ont même été reprises par des hommes politiques. Avec son site Infowars, sa chaîne YouTube, des podcast sur Spotify, son application pour Iphone et des comptes avec des milliers de followers sur les plus grands réseaux sociaux, il était à la tête d’un petit empire conspirationniste, jusqu’au dérapage de trop… Durant l’été 2018, les géants du Web, les uns après les autres, le bannissent. Un revirement inattendu qui annonce peut-être une prise de conscience des GAFA.

Alex Jones, le complotiste le plus sulfureux du XXIe siècle

Pourquoi Alex Jones s'est-il developpé pendant si longtemps sans que personne ne l'arrête ? Comment a-t-il gagné des millions en propageant des mensonges ? Quel événement a finalement poussé les géants du Web à bannir le pape du complotisme en août 2018 ?

Alex Jones a grandi dans les années 1980 dans une banlieue bourgeoise de Dallas au Texas. Au lycée, il lit la bible des conspirationnistes None Dare Call It Conspiracy (Personne n'ose appeler ça complot) écrit par Gary Allen, un ancien journaliste. Ce livre va changer la vision du monde du jeune Alex Jones. A la fac, il rencontre une star de la politique texane, Ron Paul, le leader d'un mouvement typiquement américain : les libertariens. Ceux-ci trouvent que l'Etat est trop intrusif. Des idées qui inspirent Alex Jones et dont il commence à faire la publicité sur les ondes d'une radio locale d'Austin où il a trouvé un job d'animateur. Nous sommes en 1995. A l'occasion d'un événement dramatique, Jones va faire sa première sortie conspirationniste...

Réalisateur : Arnaud Lievin

Nom de l'auteur : Félix Suffert-Lopez, Arnaud Lievin

Producteur : Together et TV Presse

Publié le 15/04/19

Modifié le 23/08/21

Ce contenu est proposé par