Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

Vaccin, les rumeurs ne meurent jamais

La fabrique du mensonge
Publié le 15/04/19Modifié le 18/02/20
sso_title
sso_description

Parmi les rumeurs les plus partagées sur Facebook en 2017, on trouve l’affirmation selon laquelle le vaccin ROR, contre la rougeole, les oreillons et la rubéole, causerait l’autisme. Une fake news qui date de 1998. Comment cette fausse information, vieille de vingt ans, déjà démentie sur le plan scientifique à de multiples reprises, peut-elle continuer à prospérer sur le Web ? Une fausse information aux graves conséquences pour la santé publique.

Quand une rumeur permet le retour d'une maladie éliminée

À Londres, le 27 février 1998, lors d'une conférence, le docteur Wakefield présente les conclusions d'une étude menée dans l'objectif de démontrer le lien entre le vaccin ROR et l'autisme. Publiée dans un prestigiueux journal médical, The Lancet, l'étude est jugée crédible. À l'issue de la conférence, les journalistes se voient offrir un kit de communication contenant une vidéo explicative pour les aider à nourrir leurs sujets. L'étude est massivement relayée par les médias. Les craintes du grand public envers le vaccin sont grandissantes, d'autant plus qu'à cette époque, en Europe, la méfiance à l'égard des politiques de santé publique est de plus en plus importante.  

Mais à ce moment de l'histoire, peu de gens savent que les méthodes du docteur Wakefield ne sont pas fiables scientifiquement. Cinq ans après sa conférence, une enquête menée par le journaliste d'investigation Julian Deer révèle que le médecin était motivé par un intérêt financier. Mais ces révélations n'ont pas d'effet : au milieu des années 2000, la naissance des réseaux sociaux bouleversent la circulation de l'information. La théorie de Wakefield est relayée par des communautés désormais regroupées, et l'audience de la théorie devient planétaire.

Partie d'Angleterre, la rumeur a des conséquences concrètes partout en Europe : des épidémies de rougeole se déclarent dans plusieurs pays, dont la France. 

Réalisateur : Arnaud Lievin

Nom de l'auteur : Félix Suffert-Lopez, Arnaud Lievin

Producteur : Together et TV Presse

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :