icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions

Regarde cette vidéo et gagne facilement jusqu'à 15 Lumniz en te connectant !

Il n’y a pas de Lumniz à gagner car tu as déjà consommé cet élément. Ne t'inquiète pas, il y a plein d'autres contenus intéressants à explorer et toujours plus de Lumniz à gagner.

->   En savoir plus
Actualité03:30Publié le 08/09/2023

Les influenceurs face à la loi

Décod'actu

Humour, beauté, jeux vidéo : en France, 63 % des 18-34 ans suivent un créateur de contenus. Pourtant, 70% des followers souhaiteraient davantage de transparence sur les partenariats publicitaires des influenceurs. Publicités cachées, contrefaçons ou arnaques : certaines publications dissimulent en effet des pratiques douteuses.

Comment rendre le marketing d’influence plus éthique ?

En France, on compte environ 150 000 créateurs de contenus. On les appelle aussi : les influenceurs. Un influenceur est capable d’orienter les pratiques de consommation des internautes, grâce à sa notoriété et son audience en ligne. Pour se rémunérer, la plupart des influenceurs passent des partenariats avec des marques. Si seulement 6 % d'entre eux gagnent plus de 20 000 € par an, les plus célèbres peuvent facturer jusqu’à 10 000 € un post sponsorisé.

Les dérives des influenceurs

Selon la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), 60 % des influenceurs contrôlés entre 2021 et 2023 enfreignent la règlementation sur la publicité et les droits des consommateurs.

Avec le hashtag #influvoleurs, le rappeur Booba dénonce, dès 2022, les pratiques de certaines stars de téléréalité. Il les accuse de s’enrichir en profitant de la crédulité de leur audience. Certains influenceurs incitent leurs fans à faire du trading, sans alerter sur les risques encourus. D’autres abus sont pointés du doigt. Les signalements se multiplient, un collectif de victimes se constitue et des plaintes sont déposées. Les politiques s’emparent du sujet.

La loi sur les influenceurs

En juin 2023, une nouvelle loi sur l’influence commerciale est adoptée. Désormais, les pratiques commerciales trompeuses sont punies de 2 ans d’emprisonnement et 300 000 € d’amende. Que change cette loi ? D’abord, elle pose une définition juridique de l’influenceur commercial et de l’agent d’influenceur. Ensuite, les pratiques des influenceurs deviennent strictement encadrées.

💡 Ce que dit la loi

 

  1. Interdiction de faire la promotion d’actes de chirurgie esthétique, d’alcool, de tabac, de médicaments ou de se mettre en scène avec des animaux sauvages.
  2. Obligation de signaler chaque message publicitaire et d’alerter sur le caractère néfaste des jeux d’argent.
  3. Obligation de mentionner l’utilisation de filtres, ou de retouches, sur les contenus à caractère commercial publiés (comme une publicité pour une crème hydratante par exemple).

 

Dès son adoption, plusieurs comptes ont été épinglés par la DGCCRF, et certains influenceurs ont été contraints d’afficher un bandeau de signalement.

📣Avec cette loi, la France devient le 1er pays au monde à encadrer le marketing d’influence.

📢La plateforme SignalConso, une plateforme de signalement, a également été mise en place pour les victimes.

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : Laure Linot

Producteur : France Télévisions, Corner Prod

Année de copyright : 2023

Année de production : 2023

Publié le 08/09/23

Modifié le 05/12/23

Ce contenu est proposé par