Vidéo : L’Arabie saoudite face à ses défis

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire03:57Publié le 18/02/2022

L’Arabie saoudite face à ses défis

Géopoliticus

Première puissance économique et financière du Moyen-Orient, l’Arabie saoudite est aussi la 19e puissance la plus riche de la planète. Avec 15 % des réserves « prouvées » mondiales de pétrole, le pays est le premier exportateur mondial. Depuis 2017, le prince héritier Mohammed Ben Salmane est le nouvel homme fort de cette monarchie absolue.

Puissance de l'Arabie saoudite au Moyen-Orient

L’Arabie saoudite est une puissance religieuse de premier plan. Le royaume est wahhabite, un courant ultra-conservateur du sunnisme. Le pays est le siège de deux villes saintes, La Mecque et Médine, centre de gravité de la oumma, la « communauté des croyants » musulmans. La dynastie saoudienne se présente comme la « gardienne des lieux saints », une manière d’asseoir une légitimité religieuse. Cette légitimité est parfois contestée par d’autres puissances musulmanes, dont l’Iran chiite notamment, son principal rival géopolitique dans la région.

Les réformes de l'Arabie saoudite pour sortir de la dépendance du pétrole

Sur le plan économique l’Arabie saoudite se trouve aujourd’hui à un tournant. Pour anticiper l’après-pétrole, le prince Mohammed Ben Salmane a présenté en 2016 le plan « Vision du royaume d’Arabie saoudite 2030 ». Objectifs : réduire la dépendance du royaume vis-à-vis du pétrole et résoudre les problèmes sociétaux. Cela passe par une série de réformes comme la réduction du train de vie de l’État, la baisse du chômage des jeunes, ou le développement du secteur privé. Le pays prône par ailleurs la « saoudisation » de l’économie (le recrutement des travailleurs saoudiens plutôt que des travailleurs étrangers). L’autre chantier concerne la place des femmes. Le plan du prince héritier prévoit d’accroître leur place sur le marché du travail à près de 30 %, contre à peine un cinquième jusque-là. Sur le plan international, le pays voit son image se dégrader depuis quelques années, notamment par son intervention dans la guerre civile au Yémen. L’Arabie saoudite intervient militairement dans le pays depuis 2015 au sein d’une coalition de pays arabes pour soutenir le gouvernement en exil face aux rebelles chiites houthis, soutenus par l’Iran. Cette guerre toujours en cours a, selon l’ONU, causé « la pire crise humanitaire » au monde. Cette situation, dénoncée par Joe Biden, fragilise la position du prince héritier vis-à-vis des États-Unis, son allié historique.

Arabie saoudite et la méfiance de l'international

A cela s’ajoutent la question des droits de l’homme et les méthodes brutales de gouvernement de Mohammed Ben Salmane. Ce dernier a assumé une forme de responsabilité politique dans l’assassinat du journaliste saoudien opposant au régime, Jamal Khashoggi. Cette affaire a durablement entaché l’image du royaume à l’international. Image déjà bien abîmée depuis la « séquestration », en novembre 2017, du Premier ministre libanais Saad Hariri à Riyad, jugé trop complaisant avec le Hezbollah pro-iranien. Entre tentatives de modernisation du pays et progrès démocratiques, les défis de l’Arabie saoudite sont nombreux.

 

► Découvrez toutes les vidéos de la série Géopoliticus.

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : David Rigoulet-Roze

Producteur : France Télévisions, Producteur exécutif : Corner Prod

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Année de diffusion : 2022

Publié le 18/02/22

Modifié le 18/02/22