Iran/Arabie saoudite : un duel de colosses

Géopoliticus
Publié le 06/12/18Modifié le 26/11/19

Sur le même sujet

C'est quoi le conflit entre l'Iran et l'Arabie saoudite ?

Une autre guerre froide fait frissonner le Moyen-Orient. Elle se joue entre l'Iran et l'Arabie saoudite. Comme celle qui a opposé pendant près de 40 ans l'Union Soviétique et les Etats-Unis, cette guerre larvée a des conséquences sur d'autres pays, tiraillés entre la puissance saoudienne et l'influence iranienne.

Cette rivalité entre Perses et Arabes est millénaire. Elle remonte aux origines de l’islam et aux premières conquêtes musulmanes.

Aujourd’hui, ces deux pays musulmans divergent quant à leur confession et leur langue. Parlant persan, l'Iran est majoritairement chiite. Cette branche de l’islam considère Ali, cousin du prophète Mahomet, comme son seul et unique successeur.

L’Arabie saoudite, elle, est une monarchie wahhabite : un courant conservateur se réclamant du sunnisme. Contrairement aux chiites, les sunnites reconnaissent Abou Bakr - premier calife et ami de Mahomet - comme son seul héritier possible.

Au-delà du religieux, la première pomme de discorde est un autre pays : les États-Unis. Alliés de l’Arabie saoudite depuis le 19è siècle, les Américains sont perçus comme une menace par le gouvernement iranien depuis la révolution de 1979.

Cette année là, le Shah, souverain iranien soutenu par les Etats-Unis, est renversé au profit d’une République islamique. Désormais contrôlé par un pouvoir théocratique, le régime se concentre autour d’un guide spirituel : l’Ayatollah.

Dès les années 80, les deux puissances commencent à s’affronter indirectement sur des territoires étrangers. De 1980 à 1988, l’Arabie saoudite soutient l'Irak dans une guerre contre son voisin iranien.

En 1982, le Hezbollah, une milice chiite anti-israélienne, voit le jour au Liban avec l’appui de l’Iran. Son influence politique se heurte aux partis sunnites libanais soutenus par les Saoudiens.

Plus récemment, les révolutions arabes de 2011 ont de nouveau cristallisé la rivalité irano-saoudienne. En Syrie, Téhéran soutient sans conditions le régime de Bachar Al-Assad alors que Ryad se place du côté des groupes rebelles. Au Yémen, les Saoudiens bombardent les territoires des rebelles houthistes qui, appuyés par l'Iran, ont précipité la chute du président Abd Rabbo Mansour Hadi.

Par ailleurs, l'Arabie saoudite accuse Téhéran de développer secrètement la bombe nucléaire malgré la signature en 2015 d'un accord international. Dans ce dernier, l'Iran promettait l'arrêt complet de son programme nucléaire contre une levée des sanctions économiques. En 2018, Donald Trump a retiré son pays de cet accord.

De surcroît, Ryad, dont l'économie dépend à 90 % du pétrole, craint de perdre son premier rang mondial. Depuis quelques années, le géant arabe voit ses revenus pétroliers chuter, et son rival gagner un peu plus de terrain.

 

Pour en savoir plus

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : Melissa Barra

Producteur : France Télévisions

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :