icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions

Regarde cette vidéo et gagne facilement jusqu'à 15 Lumniz en te connectant !

Il n’y a pas de Lumniz à gagner car tu as déjà consommé cet élément. Ne t'inquiète pas, il y a plein d'autres contenus intéressants à explorer et toujours plus de Lumniz à gagner.

->   En savoir plus
Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques04:11Publié le 12/01/2024

Que sont les BRICS ?

Géopoliticus

Les BRICS constituent le club des pays émergents. Qui sont ses membres ? Quels sont leurs objectifs ? En quoi défient-ils les pays de l'Occident ? Géopoliticus t'explique tout 👇.

Origine et fonctionnement des BRICS

En 2001, après les attentats du 11-Septembre, et alors que le monde est entré dans une instabilité économique et financière, l’économiste Jim O’Neill développe le concept de BRIC, acronyme pour Brésil, Russie, Inde et Chine. Pourquoi ?

  • Ces pays connaissent alors une forte croissance économique : PIB multiplié par 3 à 16 en 20 ans.
  • Ils sont dotés d’un régime politique stable, mais pas nécessairement démocratique.
  • Ils ont achevé leur transition démographique : natalité et mortalité faibles et équilibrées.

Ils apparaissent donc comme des moteurs de l’économie mondiale pour les années à venir.

Dans les années 2000, les BRIC s’imposent comme des puissances commerciales. Le Brésil et la Chine exportent des matières premières. La Chine et l’Inde sont des puissances industrielles et technologiques. Et ils dominent d’un point de vue démographique en représentant plus de 40% de la population mondiale.

Les dirigeants des BRIC se réunissent officiellement pour la première fois en 2009, à l’initiative de la Russie. En 2011, ils s’accordent sur la tenue d’une rencontre annuelle. La même année, l’Afrique du Sud intègre à son tour les BRICS.

► D’abord centrés sur les enjeux économiques et financiers, les BRICS élargissent leurs missions aux enjeux stratégiques et de développement. En 2014, ils créent la New Development Bank (la Nouvelle Banque Mondiale) qui vise à concurrencer les instances financières mondiales (FMI, Banque mondiale).

Les BRICS, des membres inégaux

Cette institutionnalisation ne gomme pas pour autant les différences entre ses membres. La Russie, la Chine et l’Inde, détiennent l’arme nucléaire. La Russie et la Chine sont membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies (ils disposent d'un droit de veto lors des votes du Conseil), alors que New Delhi, Brasilia et Pretoria y revendiquent un siège. Ces États sont aussi parfois concurrents : Pékin et New Delhi entretiennent une rivalité historique (conflit dans l'Himalaya et dans l'océan Indien), quand la Chine et la Russie, bien que partenaires, affichent une méfiance mutuelle (tensions historiques, concurrence diplomatique, relations déséquilibrées).

La crise économique mondiale de 2008, les crises politiques au Brésil (destitution de la présidente Dilma Roussef, élection de Jair Bolsonaro) et en Afrique du Sud (scandales de corruption et éviction du président Jacob Zuma), ou stratégiques en Russie (annexion de la Crimée et suspension du G8), ont affaibli le club des BRICS. Mais en 2022, c’est avec la guerre en Ukraine que le club fait un retour remarqué. Sans soutenir la guerre menée par Moscou, aucun des membres n’a sanctionné la Russie.

► Dans un contexte de fracture croissante entre les pays occidentaux et le « reste » du monde, les BRICS constituent une alternative crédible à l’Occident. Leur proactivité renouvelée sur la scène internationale, en particulier de la Chine, renforce leur voix à l’égard des autres pays émergents, notamment lorsqu’ils dénoncent le poids démesuré du dollar dans le commerce mondial.

Les BRICS+ : de cinq à dix membres

C’est ainsi qu’au sommet des BRICS d’août 2023, 23 pays se sont positionnés comme candidats à l’entrée au sein du club. Le 1er janvier 2024, cinq d’entre eux l’ont intégré : l'Egypte, l'Ethiopie, l'Iran, l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis. Cet élargissement est un signal fort, notamment à l’égard des pays occidentaux. Mais les divergences de point de vue, d’autant plus importantes au sein d’un club élargi, ainsi que le poids croissant de la Chine, peuvent constituer des limites à l’unité de ce club, qui n’est en rien une alliance entre États.

👉 Découvre toutes les vidéos de la série Géopoliticus.

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : Victor Pelpel

Producteur : France Télévisions, Producteur exécutif : Corner Prod

Année de copyright : 2024

Année de production : 2024

Publié le 12/01/24

Modifié le 05/02/24

Ce contenu est proposé par