icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions

Regarde cette vidéo et gagne facilement jusqu'à 15 Lumniz en te connectant !

Il n’y a pas de Lumniz à gagner car tu as déjà consommé cet élément. Ne t'inquiète pas, il y a plein d'autres contenus intéressants à explorer et toujours plus de Lumniz à gagner.

->   En savoir plus
Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques04:43Publié le 22/12/2023

La Russie et les anciens Etats de l'URSS

Géopoliticus

1991 marque la fin de l'URSS et la création de la Communauté des Etats indépendants (CEI). Qui en sont les pays membres ? Quelles relations entretiennent-ils entre eux ? Quel rôle tient la Russie ? Fais le point avec Géopoliticus.

De l'URSS à la CEI

Le 26 décembre 1991, l’URSS est officiellement dissoute après 69 ans d’existence. Entre le printemps 1990 et décembre 1991, les 15 républiques soviétiques, ainsi que 7 régions sécessionnistes, proclament leur indépendance. Le 8 décembre 1991, les accords de Minsk - signés entre la Russie, la Biélorussie et l’Ukraine - entérinent la dislocation de l’URSS et créent la Communauté des États indépendants. Cette communauté des États indépendants est étendue par les accords d’Alma-Ata à l’Arménie, l’Azerbaïdjan, l’Ouzbékistan, le Turkménistan, le Kazakhstan, le Tadjikistan, le Kirghizstan et la Moldavie. La Géorgie rejoint la CEI en 1993.

Entre influence et tensions avec la Russie dans l'espace post-soviétique

Jusqu’aux débuts des années 2000, la Russie parvient à maintenir son influence sur la plupart des anciennes républiques soviétiques. Cependant, dans la lignée des anciens pays membres du pacte de Varsovie,  afin d’échapper à la tutelle de Moscou, plusieurs États se rapprochent de l’Union européenne et de l’Otan. C’est le cas des États baltes (La Lituanie, la Lettonie et l’Estonie) qui intègrent ces deux organisations dès 2004. Trois anciennes républiques de l’URSS voient leurs relations avec Moscou se dégrader : 

  • la Moldavie est confrontée depuis 1992 à la sécession de la région prorusse de Transnistrie, soutenue par Moscou.
  • En Géorgie et en Ukraine, apparaissent en 2004 des mouvements démocratiques, dénonçant la corruption de dirigeants prorusses. Cela pousse Moscou à réagir pour maintenir son influence : la Géorgie entre en conflit armé en 2008 avec la Russie pour réaffirmer sa souveraineté sur l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud ; l’Ukraine voit son territoire amputé par la Russie d’abord en 2014, puis dans la guerre déclenchée en février 2022.

► Depuis, ces trois États ont quitté la Communauté des États indépendants. L'Ukraine et la Moldavie obtiennent le statut de candidat officiel à l’Union européenne en 2023, alors que la candidature de la Géorgie est soumise à conditions posées par Bruxelles.

La Russie fragilisée par la concurrence des puissances internationales

En Asie centrale, l’influence de Moscou est concurrencée par Pékin, qui approfondit, dans le cadre des nouvelles routes de la soie, ses relations avec le Tadjikistan, le Kazakhstan, l’Ouzbékistan, le Kirghizistan et le Turkménistan, notamment dans l’énergie, l’économie et la connectivité. Le conflit en Ukraine pousse d’autant plus ces pays à s’émanciper de Moscou : tout en maintenant une position de neutralité de façade, plusieurs d’entre eux ont apporté leur soutien à Kiev. Dans le Caucase, Moscou voit grandir l’influence de l’Iran et de la Turquie, et s’est montrée incapable de tenir ses engagements dans le conflit qui oppose l’Arménie et l’Azerbaïdjan au Haut-Karabakh, ce qui entame davantage sa crédibilité.
La guerre en Ukraine a fragilisé les relations de Moscou avec les anciennes républiques soviétiques, hormis la Biélorussie. La rupture est totale avec celles qui avaient déjà pris un virage vers l’Ouest, et la perte d’influence de la Russie est renforcée dans ses prés carrés caucasien et d’Asie centrale. Cela n’empêche pas pour autant la Russie de développer une certaine influence dans des régions plus lointaines, notamment au Moyen-Orient, en Afrique ou en Amérique latine.

👉 Découvre toutes les vidéos de la série Géopoliticus.

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : Victor Pelpel et Antoine Diacre

Producteur : France Télévisions, Producteur exécutif : Corner Prod

Année de copyright : 2023

Année de production : 2023

Publié le 22/12/23

Modifié le 22/12/23

Ce contenu est proposé par