L'effort de guerre et l'armement gaulois

icone menu
Le Dernier Gaulois : mémoires d'un guerrier
Publié le 14/09/18Modifié le 23/05/19

Sur le même sujet

Quelles étaient les armes des guerriers gaulois ?

En s'alliant aux Arvernes, les Éduens mettent fin à une rivalité ancestrale. Il faut maintenant lever une armée, des centaines de milliers d'hommes doivent être capables au moment décisif de repousser les légions romaines hors de Gaule. Les richesses gauloises sont mises au service de ce projet, les vivres indispensables sont réquisitionnés auprès des agriculteurs. C'est la Gaule tout entière qui participe à l'effort de guerre. Dans les villages et les oppidums, les forgerons s'activent, le marteau bat l'enclume sans relâche.

Les armes des Gaulois

Le guerrier gaulois dispose d'armes et d'équipements de combats d'une grande sophistication que les Romains s'empresseront d'imiter : cotte de maille pour le protéger des coups mortels, casques avec des protèges-joues amovibles, fourreaux magnifiquement gravés et lames tranchantes. Les épées témoignent d'un savoir-faire exceptionnel. Légères, elles se fixent à la taille sans entraver la mobilité du guerrier. Il n'y a pas en Gaule, contrairement à Rome d'armée de métier, c'est la classe aristocratique des guerriers qui se charge elle-même de financer cet armement couteux et d'assurer la défense du peuple.

 

Découvrez aussi comment s'habillaient les Gaulois.

Retrouve ce contenu dans :